"C’est quelque chose qui me hante" : dans un témoignage fort, Bilal Hassani raconte avoir été violé

Edward Berthelot / Contributeur

Le 7 octobre prochain, Bilal Hassani sortira son troisième album, intitulé Théorème. Parmi les chansons de ce nouveau projet, l’une évoque un événement qui serait arrivé il y a quelques années. Lors d’un entretien accordé à l'émission Sept à huit, sur TF1, le chanteur est revenu sur cette soirée de 2019 qui se serait terminée par un viol commis par une “personne de [son] cercle”, quelqu’un en qui il avait confiance.

Parti en soirée avec cette personne, Bilal Hassani n’aurait consommé que quelques verres, mais aurait ressenti des effets qui ne correspondaient pas à la consommation d’alcool. “J’étais clairement sous l’influence d’une substance que je n’avais pas voulu prendre, assure l’artiste. J’ai commencé à avoir des black-out, des moments où je n’avais plus la mémoire.” Lorsque, plusieurs fois, il reprend connaissance, il aurait conscience que des “agressions sexuelles” sont en train de se produire. “C’était un viol”, relate l’ancien candidat à l’Eurovision.

Lorsqu’il se réveille le lendemain matin, cette personne est dans son lit sans qu’il comprenne pourquoi. “Je me suis dit : ‘Ne pose pas de questions, ne dis rien, avance, passe à autre chose’”, rapporte Bilal Hassani. “Certain” qu’il a abusé de lui, l’interprète ne porte pas plainte mais en informe ses proches. Cible de harcèlement et de menaces depuis le début de sa notoriété, le chanteur a eu peur qu’une plainte et sa médiatisation ne soient un nouvel outil pour ses abuseurs et que cet événement ne “devienne le sujet”. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Accusé d'agressions sexuelles, le prince Andrew n'est pas le bienvenu aux obsèques de la Reine
Exclu."On m’envoyait des lames de rasoir dans des enveloppes" : EnjoyPhoenix dévoile les dessous de l’influence
Jennifer Lawrence confie avoir vécu deux arrêts naturels de grossesse traumatisants avant d’avoir son fils
Transphobie : non, un prof n'a pas été envoyé en prison parce qu'il a mégenré un élève
Violences conjugales : le gouvernement veut mettre en place un "pack nouveau départ" pour les victimes