Bilan d'infertilité : comment ça se passe ?

·1 min de lecture

Un bébé, ça se fait à deux. Et un bilan d'infertilité aussi. "Je viens de voir récemment un couple, dont la femme avait fait une pléthore d 'examens alors que le conjoint n'avait même pas eu le moindre spermogramme",déplore le Dr Marc Even, chirurgien-gynécologue et obstétricien à l'hôpital Foch (Suresnes).

Heureusement, ces situations, fréquentes il y a 20 ou 30 ans, sont de plus en plus rares. L'interrogatoire aborde de multiples sujets sur la santé, le mode de vie, les relations de couple, la vie sexuelle, les traitements en cours...

Pour elle et lui : "l'interrogatoire", une étape indispensable

La Dre Claudia Righini, gynécologue-obstétricienne, en est convaincue : la première étape - cruciale - d'un bilan, c'est l'interrogatoire. Cette discussion à bâtons rompus qui aborde de multiples sujets sur les deux partenaires en dit très long sur les causes possibles d'infertilité... L'interrogatoire permet également de soupçonner certains facteurs probables d'infertilité : endométriose, SOPK, antécédents familiaux de ménopause précoce...

Même chose chez l'homme, où Marc Even parle d'un interrogatoire "quasi policier" pour identifier des signes d'infertilité masculine : chirurgie d'une ectopie testiculaire dans l'enfance, douleurs à l'éjaculation, infections urinaires à répétition... À partir de là, une série d'examens vont être programmés. Dans 10 à 15 % des cas, tous les paramètres reviennent normaux tant chez l'homme que chez la femme. (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Vrai/faux sur l'alimentation pendant la grossesse
La violence éducative contre les enfants est inefficace (et dangereuse à long terme)
Fertilité : les 10 règles d'or pour la préserver
Covid- 19 et allaitement : quelle conduite à tenir ?
Tenez les enfants éloignés des billes aimantées

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles