Billie Eilish livre un discours puissant sur l’acceptation de soi en une du « Vogue »

Margaux Ravard
·1 min de lecture

Sublime en une du « Vogue » anglais, Billie Eilish livre un discours puissant de body-positivité et dénonce les abus de pouvoir et le slut-shaming.

Star dès l’âge de treize ans, Billie Eilish se dévoile dans une longue introspection parue dans l’édition anglaise de « Vogue ». L’interview de la maturité pour la chanteuse qui « se sent plus femme » aujourd’hui. A seulement 19 ans, elle a déjà reçu un nombre record de Grammy Awards et sort tout juste son dernier single, « My Power ». Sa nouvelle chevelure blonde tranche avec l’image gothique qu’elle a longtemps entretenue, tandis qu’elle pose, en lingerie Burberry, pour un shooting aux accents rétro. 

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi : Hoshi : « Je suis têtue, un défaut qui me rend beaucoup de services »

« Tout ce qui compte, c’est ce qui vous fait vous sentir bien »

Pour la première fois, elle apparaît sans les sweat-shirts oversize auxquels on l’a longtemps associée. La raison de ce style décontracté? Une dépression et un body-shaming exacerbé. « Mon corps était la principale raison de ma dépression quand j’étais plus jeune », confie Billie Eilish à « Vogue ». Elle revient sur un épisode difficile survenu il y a quelques mois, lorsqu’on l’avait photographiée en débardeur dans les rues de Los Angeles. « Ça m'a vraiment offensée quand les gens disaient : "C'est bien pour elle de se sentir à l'aise dans ce corps plus gros." Mon dieu ?! Bon pour moi ? Allez vous faire voir ! », s’indigne l’artiste, jugée « courageuse » pour s’être montrée dans une tenue près du corps. Aujourd’hui, elle prend la pose en corset et...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

 A lire aussi