Manger bio coûte en moyenne 75% plus cher

Manger bio coûte en moyenne 75% plus cher

Selon une étude, faire ses courses au rayon bio reviendrait beaucoup plus cher. Viande fraîche, jambon cuit et sucre exploseraient ainsi les budgets. Certains produits se révèlent malgré tout être de bonnes affaires.

Et si les produits bio étaient encore beaucoup plus coûteux qu’on ne le pense que ceux issus de l’agriculture conventionnelle ? Dans une étude publiée ce mardi, le magazine Linéaires, spécialisé dans la grande distribution, met en avant un surcoût de 75% en moyenne entre ces deux familles. Un chiffre bien éloigné des 30% d’écart fréquemment mis en avant. Cette différence de prix, calculée suite à l’analyse de 218 catégories de produits dont le chiffre d’affaires bio a dépassé le million d’euros sur douze mois, laisse toutefois apparaître de grandes disparités.

Le sucre, sept fois plus cher

Dans plus d’une famille de produits sur cinq, les produits bio affichent un prix moyen au moins deux fois supérieur au conventionnel”, précise l’étude. Parmi les hausses les plus importantes, on retrouve entre autres la viande fraîche (+214%), le jambon cuit en libre-service (+266%) et le sucre qui se voit, lui, multiplié par 7. D’autres catégories sont également concernées par ce surcoût lié au label AB tels que les conserves de légumes hors saumures, les jus de fruits frais, le chocolat, les pâtes à tartiner ou encore les fruits secs. 

Certains produits bio à privilégier

Manger bio peut toutefois s’avérer être une bonne affaire selon le produit choisi. L’étude révèle ainsi que “huit catégories de produits affichent étonnamment des prix inférieurs en bio.” C’est le cas notamment de la diététique (-7%), des fruits et légumes de 4e gamme conditionnés sous-vide, en sachet ou en barquette (-10%) ou des desserts végétaux (-20%).

Cet écart de prix significatif est lié en partie à “la domination du bio sur la catégorie, comme la diététique où le bio représente 53 % du chiffre d’affaire” détaille cette étude. Une “domination” qui monte jusqu’à 70% pour les desserts végétaux. Ces différences de prix entre agriculture bio et conventionnel ne semble pas décourager les Français. Selon une enquête du cabinet Nielsen, la vente des produits bio serait en très forte augmentation depuis le début du confinement.

NOS ARTICLES SUR LE CORONAVIRUS

>> Déconfinement : les dates clés annoncées par Edouard Philippe
>> 
Retour à l'école : le protocole sanitaire est-il applicable ?
>> 
“J’ai hâte de voir en vrai les gens avec qui je bosse" : ils racontent leur nouveau travail pendant le confinement
>> 
Quels sont les symptômes du Covid-19 ?
>> 
Pourquoi la création d'un vaccin prend autant de temps ?
>> 
La carte interactive pour suivre l'évolution du Covid-19 dans le monde