Black Friday : Comment éviter les arnaques ?

Quelques jours avant Black Friday, de nombreux cybercriminels tentent d'arnaquer les internautes en proposant des offres alléchantes.

Le Black Friday approche à grands pas et si l’événement est soi-disant un nid aux bonnes affaires, c’est aussi l’occasion pour les hackeurs de profiter de la naïveté des internautes. Voici comment repérer ces arnaques.

À quelques jours du Black Friday, attention aux arnaques. Cet événement commercial, venu tout droit des États-Unis, propose de réaliser en magasin ou en ligne de très bonnes affaires. Une aubaine pour les cybercriminels, qui ne se privent pas d’exploiter toutes ces offres pour profiter de la crédulité de certains internautes qui ont tendance à ne pas être assez vigilants et à se jeter le plus vite possible sur ces “bonnes affaires”. SMS, emails, réseaux sociaux... tous les moyens sont bons pour duper les potentielles victimes. Voici quelques astuces pour éviter que cette foire aux promotions sur Internet ne devienne un cauchemar.

L’exemple d’“Auchan”

Récemment, c’est une fausse offre d’Auchan qui a fait le tour de Facebook dans le but d’usurper les identités ou de tenter de contacter les victimes pour les escroquer.

Ce coupon avec une soi-disant réduction de 50 euros n'est en fait pas une véritable offre, mais une arnaque.

Logo Auchan, code-barres, URL avec “auchan.fr”, date de validité du coupon... au premier abord, l’offre paraît crédible. Sauf qu’en se penchant un peu plus sur ce coupon, on s’aperçoit que l’URL du site, auchan.fr-anniversaire-voucher.com, a été choisi parce qu’en débutant par “auchan.fr”, elle laisse penser qu’il s’agit du site officiel de la marque, alors qu’il n’en est rien, l’URL se terminant par “voucher.com”. L’autre élément qui doit mettre la puce à l’oreille est l’absence de mentions légales et d’un texte qui détaillerait les conditions de cette offre, comme le signale Le Monde. La marque s’est d’ailleurs empressée de communiquer sur cette offre frauduleuse.

Un SMS qui vide votre compte bancaire

Depuis plusieurs semaines, des gens ont été victimes d’arnaques via SMS. Un inconnu invite à cliquer sur un lien pour une quelconque raison et en cliquant dessus, un virus se met sur votre téléphone. Le hackeur peut alors se connecter à votre banque via son application et vider votre compte bancaire. Une arnaque de plus en plus courante, puisque sur le deuxième semestre de cette année, 61 000 cas ont été recensés, soit une hausse de 40% par rapport au mois de mars, comme le rapporte RTL.

Comment ne pas tomber dans le panneau ?

En plus du Black Friday, vont s’enchaîner Cyber Monday et même Cyber Week. L’occasion de proposer de très nombreuses offres pendant bien plus qu’une journée. C’est pourquoi à quelques jours du lancement de Black Friday le gouvernement appelle les internautes à redoubler de vigilance lors de cette “période périlleuse”, en donnant quelques conseils, afin d’éviter que cet événement ne se finisse en “vendredi noir”. Le premier d’entre eux : méfiez-vous des offres trop généreuses en vérifiant la réalité de la promotion et la notoriété du vendeur. Une autre règle d’or est de ne pas se précipiter sur les offres qui semblent être les affaires du siècle. Il faut toujours prendre le temps de vérifier dans un premier temps l’existence réelle du vendeur, la réalité de la promotion et la sécurité de la transaction. “Quand une offre est trop belle pour être vraie, il faut se poser des questions” signale Dominique Lapprand, créateur de l'Association de Lutte contre Le Commerce Illicite (ALCCI), première association française de lutte contre le commerce illicite.

Attention à l’hameçonnage

Lorsque vous recevez un email ou un SMS, vérifiez minutieusement les adresses d’envoi (un seul caractère peut parfois changer), ne cliquez pas sur les liens et n’ouvrez pas les pièces jointes d’expéditeurs inconnus ou douteux qui proposent des offres très intéressantes. Vous risqueriez de vous faire voler vos codes d’accès, vos données personnelles, vos données bancaires ou de recevoir un virus. Le hackeur pourrait également commettre des infractions sous votre identité. Il est donc très important de ne pas cliquer sur ces liens, mais aussi de ne jamais communiquer d’informations sensibles par messagerie ou téléphone.

Des arnaques de plus en plus fréquentes

En France, le nombre d’arnaques par Internet a considérablement augmenté ces dernières années. En 2016, les Français ont perdu 4,5 milliards d'euros à cause d'arnaques sur Internet. La même année, plus d’1,2 million de ménages en France ont remarqué au moins un paiement frauduleux en vérifiant leurs factures bancaires. Un chiffre deux fois plus élevé qu’en 2010. “Les arnaques se développent à vitesse grand V et elles se développent d’autres façons. On en a de plus en plus sur les smartphones via des applications et les réseaux sociaux”, assure Dominique Lapprand. “Avant, les clients allaient chercher un produit sur Internet et s’ils trouvaient, ils achetaient. Maintenant, avec les applications et les réseaux sociaux, les profils des gens sont ciblés parce-qu’ils laissent des traces, et ce sont les vendeurs, frauduleux ou non, qui viennent vous proposer, ce qui est plus dangereux.”

C’est pourquoi en cette période de Black Friday, Cyber Monday, Cyber Week, de fêtes de Noël et les soldes de début d’année qui approchent, il est très important de redoubler de vigilance et d’effectuer vos achats en ligne sur des sites non-suspects.

Ce contenu peut également vous intéresser :