Votre petit-déjeuner idéal

Le petit-déjeuner, un ami qui vous veut du bien ! Pour peu que l’on suive quelques conseils sur les aliments qui doivent le composer, et cela devient une vraie arme bien-être.

video ici

[Cliquez ici pour en savoir plus sur Fitnext, la méthode d’Erwann Menthéour]

Café-croissant, à éviter !

Si pour vous le synonyme du petit déjeuner idéal est le célèbre duo croissant-café sucré, vous êtes dans l’erreur ! Le café acidifie l’organisme, quant au croissant, nous sommes loin de l’aliment idéal. C’est un aliment riche en acides gras saturés, mais également sucré, surtout si l’on ajoute une dose de sucre dans son café. Or, un apport de sucre blanc a pour effet d’augmenter le taux de sucre dans le sang. S’ensuit une production d’insuline par le pancréas pour faire baisser la glycémie. Cela a deux effets néfastes. D’abord, l’insuline est l’hormone du stockage. Puis, cette baisse soudaine du taux de sucre sanguin entraine une hypoglycémie réactionnelle, car le cerveau est un très gros consommateur de sucre. C’est pourquoi après un petit déjeuner de ce type, vous aurez envie de sucre à nouveau très vite. Vous l’aurez compris, café-croissant ne constitue pas le carburant dont vous aurez besoin pour toute la journée.

Le petit-déjeuner, initiateur d’un cercle vertueux

Autre point d’une importance non-négligeable : il ne faut jamais sauter le petit-déjeuner. Certes cela nécessite parfois de perdre quelques minutes de sommeil. Mais c’est là un bien moindre mal, lorsqu’il s’agit de faire du bien à son corps. La raison en est simple. Ne pas prendre de petit déjeuner, c’est s’assurer une journée calvaire. C’est le premier repas de la journée, celui qui va la conditionner. Si on saute le petit déjeuner, on fait le lit des mauvaises habitudes alimentaires. Au rang desquelles le grignotage intempestif. Ainsi, vous aurez faim au beau milieu de la matinée, et aurez donc tendance à vous jeter sur tout et n’importe quoi. Si vous tenez jusqu’au repas de midi, là encore, vous préférerez sans doute un repas riche, la faim vous tenaillant. Et c’est un effet domino qui durera jusqu’au soir, entrainant un diner trop lourd, cause de bien des sommeils agités.

On le voit donc, le petit déjeuner n’est pas à prendre à la légère. En réalité, il est tout simplement… à prendre !

Plus de conseils sur Fitnext, site de coaching en ligne

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles