Hélène Douchet, photographe de jeunes pousses

karin
Le blog Famille de Yahoo ! Pour Elles

Hélène Douchet est, comme elle se définit elle-même, photographe de graine et de jeunes pousses. Si on met de côté le vocabulaire jardinier, cela signifie qu'elle réalise des portraits de nouveaux-nés (une quinzaine de jours environ). Enthousiasmée et intriguée par son travail, j'ai voulu en savoir plus. Interview.

Depuis combien de temps êtes-vous photographe ? Pouvez-vous nous résumer votre parcours ?
Je suis photographe professionnelle depuis bientôt 3 ans. J'ai appris la technique photo à l'université, un peu par erreur (disons que j'ai suivi une formation liée aux métiers de l'image qui ne correspondait pas vraiment à ce que je voulais faire, c'est-à-dire travailler dans le web). Et puis j'ai réalisé des photos surtout pour le plaisir, notamment les portraits des enfants dans mon entourage. Je me suis lancée en tentant de vendre mes services en février 2009 tout en ayant une activité salariée en parallèle. En décembre 2010, j'ai quitté mon job salarié pour plonger dans le grand bain de l'entrepreunariat.

Comment avez-vous commencé à photographier des bébés ? Et surtout comment est né ce projet de faire des photos de nouveaux-nés ?
Quand j'ai commencé mon activité, je savais que je voulais faire de la photo dite "sociale" mais n'avais pas de préférence. J'ai essayé de faire des portraits de bébés, d'enfants, de familles, de couples et même quelques mariages. Il en est ressorti que ma passion c'était avant tout les enfants et plus particulièrement les nouveaux-nés. En août 2010, j'ai décidé de me spécialiser en communiquant quasi exclusivement sur ça.

Quelles est la spécificité de ce travail : combien de temps prend une séance ? Est-ce que vous manipulez le bébé ?
Les séances durent en moyenne 4h. Je dis souvent que c'est le bébé qui rythme la séance et pas l'horloge. Donc ça nous laisse le temps de faire connaissance, de créer un climat rassurant et cosy pour le bébé. Cela laisse également le temps de faire des pauses si le bébé en a besoin. Oui, je manipule le bébé et c'est bien pour ça que les séances ne sont pas faites à la sauvette sur le coin d'un lit en 15min chrono. Pour avoir ces poses, le bébé doit être relaxé et en confiance (ainsi que les parents évidemment). Sinon, c'est tout simplement impossible.

Comment cela se passe si on veut se faire photographier par vous ?
En général on me contacte via mon site. Je ne laisse plus mon numéro de téléphone parce que je suis rarement disponible pour répondre immédiatement. Je trouve ça frustrant du coup... Je suis en moyenne bookée 2 mois à l'avance. Mais c'est variable. Des fois j'ai des réservations de dernière minute, d'autres fois plus de 6 mois avant terme.

Travaillez-vous exclusivement sur Lyon ou vous déplacez-vous ailleurs ?
Je suis en région lyonnaise. J'accueille mes clients à mon domicile où est installé un coin cosy pour réaliser la séance. La plupart du temps mes clients viennent à moi. Mais je me déplace également. Il m'est arrivé d'aller sur Paris.

Vous photographiez également les familles avant la naissance des bébés, pouvez-vous nous parler de ce volet de ton travail ?
Je photographie les familles avant et aussi après la naissance des bébés. Avant, ça sera évidemment plus des séances maternité. Tant que les bébés ne se déplacent pas, on peut faire un peu de studio et quand ils se déplacent, on file dehors. J'adore la variété des décors à l'extérieur. Il me semble important de laisser aux enfants de l'espace s'ils se déplacent. Cela permet aussi de pouvoir capturer tout ce qui fait leur charme à un instant donné (y compris courir à droite si on leur demande d'aller à gauche). Par contre je ne communique pas sur ces séances parce que je les réserve en général aux qui m'ont présenté un nouveau-né.

Comment vivez-vous les séances ? Créent-elles des liens particuliers ?
J'essaie d'apprendre un maximum de choses sur les familles avant la séance. Mais c'est le jour J que j'en apprends le plus. J'adore discuter grossesse, accouchement et des premiers jours de vie avec les jeunes parents. C'est magique de voir leurs visages s'illuminer quand ils racontent leur histoire. On se revoit généralement chez eux, quand j'ai fini de travailler sur les portraits. Soit 15 jours plus tard et les bébés ont déjà beaucoup changé ! Cela crée en effet des liens particuliers et il y a certaines familles avec qui je garde contact notamment grâce à Facebook. J'aime aussi parfois envoyer des emails pour prendre des nouvelles, tout simplement.

Que répondez-vous à ceux serez tentés de comparer votre travail à celui d'Anne Geddes ?
Je suis très très flattée. C'est vrai que ses photos ne vieillissent pas toujours bien mais ça reste malgré tout LA référence en portraits de bébés (même en costume de lapin ou dans un pot de fleurs).

Il vous arrive de photographier les grands frères ou les grandes sœurs dans le cadre des séances maternité, n'êtes-vous pas tentée de photographier les enfants plus grands ?
Les séances avec les nouveaux-nés sont à l'image de ce que je suis. Tout en douceur, délicatesse, avec beaucoup de patience, jamais la course. J'apprécie les séances avec les enfants plus grands mais à une fréquence plus petite. La course ça n'a jamais été mon fort !

Pour entrer en contact avec Hélène Douchet ou avoir des informations sur les tarifs des séances, une seule adresse : www.helenedouchet.com. Vous pouvez également vous rendre sur sa page Facebook.