Résumé Masterchef épisode 5 : Pacs et Buffet au Club Med

cyril_rouquet
Le grain de sel de Cyril

Emilie sous le choc

Ce cinquième épisode nous a transporté  sur le thème du mariage et du pacs, à vous de choisir,  dans une ambiance Club Med. Le jury était détendu et les candidats généreux… On a assisté à de beaux duos.  C'était dynamique et drôle,  grâce à une avalanche de « masterexpressions ».

Les couples étaient donc à l'honneur. La première épreuve a imposé un pacs entre des ingrédients issus de la terre et de la mer. Malgré cette alliance compliquée, le jury a rajouté une difficulté supplémentaire. Une fois leurs plateaux préparés, les candidats ont dû les échanger avec celui leur voisin. De quoi amorcer des guerres de voisinage...

Le changement de plateau, je l'ai vécu l'année dernière. C'est l'épreuve la plus difficile. Il est déjà difficile d'imaginer une recette, alors si au dernier moment, on nous demande de changer, c'est l'horreur. Surtout lorsque l'on découvre les ingrédients du voisin.  J'avais hérité du plateau d'Agathe et au lieu d'une longe de veau avec une gelée d'herbes et des légumes printaniers, je me suis retrouvé avec une tranche de saumon, une mangue, un œuf et des herbes.

Les duos improbables ont plus ou moins bien fonctionné. Matthias a dû épurer sa recette grâce au plateau de Louisa. Nathalie a eu du mal avec les huîtres et l'agneau de Bernard. Globalement, le jury n'était pas à la noce. Xavier (encore lui !) a été félicité pour le goût de sa recette. Olivier s'est retrouvé sous pression.

Après cette histoire de pacs, les chefs ont poussé le bouchon un peu plus loin, jusqu'au mariage ! Voudraient-ils jouer les entremetteurs ?  La seconde épreuve était une épreuve de décor sur une pièce montée. La pièce montée, un classique de l'émission.  Mais les candidats disposaient seulement de 30 minutes pour réaliser un décor digne de ce nom

L'année dernière, nous avions dû monter une pièce montée avec des choux en 1 heure…Le caramel nous a coûté des dents en moins, des brûlures et des morceaux de gants collés à vie sur nos doigts.

Nathalie sur sa pièce montée

Deux candidates ont crié victoire trop vite : Ilham et Emilie, les reines du décor en pâtisserie.  Elles ont fini en bas de la liste des gâteaux de mariages…Nathalie a reçu les félicitations du jury pour sa pièce montée version rouge.

Nathalie

Eric n'a pas séduit et s'est retrouvé sous pression face à Olivier. Une épreuve à deux les attendait: réinterpréter le petit salé aux lentilles. L'addition a été salée pour Eric qui a quitté l'aventure.

Pour l'épreuve en extérieur, c'est un couple qui fut élu chef d'équipe. Un garçon, une fille. Marine pour les bleus, Matthias pour les rouges. Les 2 M n'avaient jamais endossé ce rôle de chef. Ce fut loin d'être le Club Med pour eux. C'est d'ailleurs dans celui de La Palmyre que les candidats ont cuisiné pour 120 vacanciers. On a évité les Bip Bip ! et les candidats ont pris plaisir à danser avec les touristes. C'était aussi un peu l'épreuve « ton jury en short ».  Très vite, les conseils des chefs sur l'hygiène et la mise en place ont repris le dessus. Il y avait 15 plats par équipe à réaliser pour le buffet du soir. Les gentils membres ont été séduits par l'équipe bleue et ont voté : 84 à 36. Matthias et son équipe se sont retrouvés sous pression sans tongue face à Pierre Hermé, l'homme qui murmure à l'oreille des gourmands selon S. Demorand. Il leur a demandé d'interpréter un dessert de leur choix avec 3 ingrédients de son plat fétiche : l'Ispahan… On était en mode duo, alors forcément, ce trio de saveurs a perturbé Emilie et lui a été fatal.

Des masterexpressions ? On aurait dit que les candidats s'étaient donné le mot pour trouver, volontairement ou non, l'expression la plus mémorable.

Lorsque nous étions fatigués par les interviews (parfois longues…) qui suivaient nos épreuves, nous nous donnions tous un mot que nous placions  dans chacun de nos interviews, histoire de savonner le travail des journalistes...que nous aimions bien…Par exemple : le mot  hippopotame…

Voici le  florilège des masterexpressions des candidats entendues :

Nathalie : je vais faire un Nathanar…ou un Bernarlie

Xavier : Il nous a  sorti un truc du fagot

Xavier : Ça m'a remis en balance

Nathalie : Je me suis pris un coup de menhir

Olivier : C'est du Spielberg, même E.T. n'aurait pas voulu emporter ces ingrédients

Matthias : Ça va donner un côté rock sur le poisson

Eric : Entreprise de ravalement de façade…pour pièce montée

Le jury n'est pas resté en reste :

S. Demorand : Ça fait scène de crime (pièce montée de Karim)

S. Demorand : C'est une pièce montée pour un divorce (pièce montée d'Eric)

F. Anton : C'est moche, c'est moche c'est moche moche… (plat d'Emilie)

Plat d'Emilie

Y. Camdeborde : La cuisine a eu la chance d'avoir Paul Bocuse, la pâtisserie Pierre Hermé

Y. Camdeborde : Le plus beau jour de ma vie…

On imitait gentiment Yves qui commençait souvent chaque phrase par : « le plus jour de ma vie… ». Dès qu'il allait ouvrir la bouche, nous prenions son accent et disions : le plus jour de ma vie…

Zoom Candidats :

Xavier se réconcilie avec la pâtisserie. Bernard a perdu son bouc...Eh beêê!  Claire a frôlé la crise cardiaque quand Y. Camdeborde a refusé de goûter son plat…tellement il était beau. Nathalie est toujours aussi touchante et humble. Bruno perd un ami, Eric.  Emilie entre au panthéon des plats moches. Tentative de girl power chez les bleus, avec un Olivier résigné mais pas vaincu, ni convaincu. Ilham s'est pris une magistrale leçon par F. Anton sur la réalisation d'un oiseau en pâte de sucre.

Zoom Jury :

Après les tensions de la semaine précédente, le jury était très détendu et drôle. S. Demorand remporte la palme de l'humour.

7 questions à notre invité

Cette semaine, c'est Emilie, la jeune Webmaster qui travaille pour une grande Radio Parisienne. Cette « cupkilleuse » sportive sait faire bien d'autres choses en cuisine que des cupcakes. Elle est sortie sur une épreuve de pâtisserie. Elle nous raconte son expérience.

GdS : Emilie, merci d'avoir accepté d'ajouter ton grain de sel pour les internautes de Yahoo ! Pour Elles. Félicitations pour ton parcours. Tu as fait une belle sortie. On t'a vu sourire, pleurer, parfois « gaffeuse ».Tu es ainsi dans la vie ?

E : Je suis normale dans la vie… Il m'arrive de faire des cascades, mais là, c'était vraiment que devant les caméras, je n'étais pas à l'aise. Ce n'est pas mon truc, la télé. Je n'arrive toujours pas à croire que j'ai été prise dans les 21 finalistes ! C'est un truc de fou…

GdS : Justement, as-tu regardé la saison 1 et comment es-tu arrivée dans l'émission ?

E : J'étais fan de la saison 1. Je me suis dit, c'est trop pour moi…J'avais hésité plus jeune entre un Bac normal et un BTS hôtellerie-restauration. J'y pensais tout le temps, j'étais frustrée…Je regardais tous les blogs culinaires, tous les livres de recettes, je reproduisais des plats depuis très longtemps. Alors Masterchef, j'ai voulu essayer, je me suis dit, c'est pour moi.

GdS : Je n'ai jamais vu autant briller des yeux dans ton portrait devant un magasin de cupcakes…La pâtisserie, c'est ton truc, comme Ilham. Et là, toutes les 2, patatras…Que s'est-il passé lors l'épreuve de la pièce montée ?

E : Mais 30 minutes, c'était trop court ! Tout le monde s'est planté. Je suis dégoûtée…Mais ça me prouve que je suis encore amateur et qu'il faut que je bosse.

GdS : Le club Med La Palmyre, c'était comment ? Tu as profité un peu du club?

E : La Palmyre, c'était une épreuve géante. Le soir de l'arrivée, on a eu quartier libre. Moi je suis allée me coucher. J'étais fatiguée. L'épreuve était démente, il a fallu que je fasse 20 litres de crème brûlée et de crème citron. Un truc de maso. On a travaillé dans des cuisines professionnelles pour la première fois. C'était génial. On a cuisiné 5H, puis 5H de ménage. J'ai fait les 20 km de Paris, éh bien là,  j'étais aussi crevée qu'après un marathon.

Gds : Tes amis dans l'aventure ?

E : Nathalie, c'est ma grande copine, ma colocataire dans la maison. Elle est très forte psychologiquement. Et puis il y a eu Jeff, même s'il est sorti. Je suis allé à son mariage et on se donne des nouvelles tous les jours.

GdS : Emilie, c'est qui le Masterchef cette année ?

E : Moi j'aimerais bien que ce soit Nathalie. J'espère qu'elle ira loin dans le concours.

GdS : Que fais-tu aujourd'hui ?

E : Je continue comme Webmaster, mais je vais passer un CAP pâtisserie en candidate libre, en cours du soir. J'ai besoin d'être formée et je souhaite ensuite faire des formations dans des pâtisseries avant d'ouvrir mon salon de thé.

Pour contacter Emilie :http://www.tf1.fr/masterchef/candidats/emilie-6648693.html

Sur Facebook : http://www.facebook.com/pages/Emilie-Masterchef-cupkilleusefr/251274714889645

Son blog : www.cupkilleuse.fr

Ce qu'il faut retenir :

Le classement des candidats :

Emission Epreuves Candidats/Equipes

Félicités

Candidats en lice Candidats éliminés
18/08/2011 Poulet au Barbecue Jeff, Claire et Bernard 50 50
Saint-Honoré Elisabeth et Mélanie 30 20
Le fromage Equipe Orange 25 5 (les roses)
Le plat Fétiche Elisabeth 21 4
25/08/2011 Le pot-au-feu Elisabeth et claire 20
Les poissons Xavier 20 Jérôme
La péniche Equipe Bleue 19 Colin
1/09/2011 Poulpe Bruno 19
Dressage Karim Jeff
Saint Malo/huitres Equipe Rouge 17 Katia
8/09/2011 Pâtisserie salée AUCUN 17
Reconnaissance fruits Bruno non félicité mais a trouvé le plus de fruits. 16 Fabrice
Épreuve à Martillac Bleus 15 Mélanie
15/09/2011 Terre mer Xavier
Décor gâteau Nathalie 14 Eric
Club Med Equipe Bleue 13 Emilie

Top 3 des félicitations depuis 18/08/2011 :

1. Elisabeth : 3 félicitations

2. Claire, Xavier: 2 félicitations

3. Mélanie, Bernard, Jeff,  Bruno et Karim, Nathalie : 1 félicitation

A la casserole : Eric et Emilie

Sur le Grill : Karim : 5e épreuve sous pression ; Matthias après des débuts prometteurs semble stagner, tout comme Ilham.

Ca mijote : Elisabeth reste en tête des félicitations, mais absente depuis un moment des compliments. Xavier continue sa progression avec Claire, toujours distinguée pour son raffinement. Le Masterchef se trouve-t-il parmi eux ?

On se retrouve la semaine prochaine pour un nouveau grain de sel. N'oubliez pas ma recette du Lundi : je vous proposerai ma version d'un terre et mer.

D'ici là, faites rougeoyer vos fourneaux, Gustativement vôtre, Cyril.