Blessée en créant de faux profils sur un site de rencontres extraconjugales

Virginie Landry

La compagnie Ashley Madison, qui exploite des sites Web de rencontre pour gens mariés qui veulent se trouver un amant, est poursuivie par une ex-employée pour 20 millions de dollars. Doriana Silva se serait blessée aux poignets et aux avant-bras en créant un millier de faux profils.

Page d'accueil du site AhsleyMadison.com
Page d'accueil du site AhsleyMadison.com

Doriana Silva, une Brésilienne installée à Toronto, travaillait sur une version portugaise du site Ashley Madison. Elle devait créer 1000 faux profils de femmes en seulement trois semaines. Cette tâche lui a demandé tellement de travail à l’ordinateur que ses poignets sont maintenant très douloureux et l’empêcheraient de vivre une vie normale, et ce, d’une façon permanente. Pour cela, elle réclame un million de dollars supplémentaire, pour dommages punitifs. Doriana Silva aurait demandé à ses supérieurs d’avoir un repose-poignet à son bureau et s’était plainte de ses maux, en vain.

Selon elle, la compagnie s’est enrichie sur son dos, grâce à ses faux profils, et c’est pourquoi elle demande une partie des bénéfices, et non une compensation par rapport à ses blessures.

Ces faux profils pourraient être considérés comme de la fraude en ligne. Doriana Silva dit qu’elle ignorait que cette tâche pourrait être illégale, et qu’elle ne l’aurait pas fait si elle l’avait su. Elle s’était fait confirmer par des collègues que c’était une pratique courante dans l’industrie.

Ashley Madison n’a toujours pas répondu à ces accusations.