Des parents partagent l'histoire de leur fils transgenre de six ans

(Youtube)
(Youtube)

Les parents californiens d'un enfant transgenre de six ans ont mis en ligne une vidéo émouvante de sept minutes sur Youtube concernant l'histoire de leur famille. 3.5 millions de personnes ont regardé la vidéo en seulement quelques jours.

«Plusieurs nous disaient que ce n'était qu'une phase», disent-ils dans la vidéo sur Ryland Whittington, fille qui est désormais un garçon grâce au soutien complet de ses parents. 

La vidéo a d'abord été partagé le 22 mai au Annual Harvey Milk Diversity Breakfast à San Diego, un évènement majeur qui honore les homosexuels et les transsexuels. Cette année, un timbre commémoratif a été révélé en l'honneur d'Harvey Milk. Ryland et ses parents, des agents immobiliers de San Diego, Jeff et Hillary Whittington, ont reçu le Inspiration Award de l'année et ont reçu une salve d'applaudissements et plusieurs larmes de la part du public.

«Je n'ai jamais été aussi heureux de ma vie», a dit le jeune homme à la foule.

La famille a refusé de se confier à Yahoo, mais Jeff a parlé au San Diego LGBT Weekly à propos de la vidéo, «Harvey Milk est quelqu'un de très inspirant, car il a encouragé plusieurs personnes à sortir du placard et à briser les murs. Il a permis à ces personnes d'être authentiques et vraies. Ceci est notre sortie du placard, pour qu'on puisse faire entendre notre voix.»

Bien que 6 ans semble être jeune pour décider de son sexe, c'est «un moment typique où on développe notre identité de façon solide», affirme la psychologue spécialisée chez les enfants, Antonia Caretto. Elle ajoute que plusieurs parents sont surpris lorsqu'ils entendent de telles choses. «Je leur répond toujours qu'ils savaient sûrement leur propre sexe à cet âge.»

Le montage, qui contient des photos de Ryland à travers les années, ainsi que des vidéos de lui avec sa petite soeur, amène le public dans l'histoire dans la famille. «Ryland demandait dès l'âge de cinq ans pourquoi Dieu l'avait créé de cette façon. Elle était bien jeune, mais nous devions commencer à l'écouter sérieusement.»

Sur le même sujet: Un camp d’été pour enfants transgenres au Québec

Après avoir consulté des spécialistes, la conclusion a été que Ryland était transgenre. Mais les nouvelles vraiment effrayantes sont arrivées. «Dans notre recherche, nous avons appris une statistique horrible: 41% des transgenres ont essayé de se suicider en raison du manque d'acceptation sociale, alors que la moyenne est de 4,6%. Nous ne voulons pas courir ce risque.»

Les Whittington se sont fait conseiller de faire la transition le plus rapidement possible. Ils ont changé la coupe de cheveux de leur enfant et la décoration de sa chambre. De plus, «On a envoyé une lettre à nos proches et nos amis pour expliquer le changement. On en a perdu quelques uns, mais les personnes à qui on tient nous ont supporté.»

Depuis que la vidéo est sur Youtube, la famille a reçu une avalanche d'attention publique, ce qui peut être négatif et positif, selon Joel Baum, direction de l'éducation chez Gender Spectrum. «Un avantage évident est que l'enfant devient fier lorsqu'on raconte son histoire et il n'a plus de honte», dit-il. «Ça peut aussi aider d'autres enfants à sortir du placard.» Il croit cependant qu'une famille peut recevoir plus de critiques venant de personnes qui ne comprennent pas bien la situation, «On se sait pas aussi comment cet enfant va gérer la situation dans le futur.

«Il y a une démystification des ces enfants et de ces familles», croit Baum. Pour ceux qui critiquent la décision de ces parents, il lance un avertissement. «Soyez prudent, car vous n'avez pas encore vécu avec un enfant dans cette situation. Ces familles ont regardé toutes les autres options...ce n'est pas une décision facile à prendre.»

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles