Boire un verre de jus de fruits par jour serait associé à un “risque de cancer plus élevé”

Les jus de fruits, comme le jus d’orange, sont associés au cancer. [Photo: Getty]

Historiquement parlant, les jus de fruits 100 % pur jus sont associés à un régime alimentaire sain, mais une nouvelle étude vient de révéler un lien entre le jus de fruits et le cancer.

Boire un simple verre de jus de fruits naturel pourrait augmenter le risque de cancer et ce à hauteur de 18 %, d’après une étude de grande ampleur.

L’étude, menée par Santé publique France et l’Équipe de Recherche en Epidémiologie Nutritionnelle (EREN), et publiée dans le British Medical Journal (BMJ), consistait à comparer les jus de fruits 100 % pur jus avec d’autres boissons sucrées généralement considérées comme moins saines, comme le cola, la limonade et les boissons énergisantes.

Les chercheurs se sont penchés sur la consommation de 3 300 aliments et boissons auprès de 101 257 personnes, avec 21 % d’hommes et 79 % de femmes.

La recherche s’est déroulée sur une période de 5 ans, et les participants étaient âgés de 42 ans en moyenne au départ.

Les risques associés à la consommation de jus de fruits

Les résultats ont indiqué un lien entre les 2 types de boissons et le cancer, en raison de l’importante quantité de sucre présente dans les 2.

“Lorsque le groupe des boissons sucrées a été divisé entre les jus de fruits 100 % pur jus et les autres boissons sucrées, la consommation des 2 types de boissons était associée à un risque supérieur de cancer en général”, d’après les conclusions de l’étude.

Chez les participants qui buvaient en moyenne 92,9 ml de jus de fruit, ou de boisson sucrée, par jour, le fait de consommer 100 ml supplémentaire par jour (soit moins d’un petit verre de 200 ml) augmentait le risque de cancer et ce à hauteur de 18 %.

Parmi les femmes, les chercheurs ont également découvert que boire la même quantité était associé à une augmentation de 22 % du risque de cancer du sein.

Chez ceux qui buvaient le plus de jus de fruit ou de boissons sucrées, soit 185,8 ml par jour en moyenne, le fait de consommer 100 ml supplémentaire par jour (soit un peu plus d’un grand verre de jus de fruits de 250 ml) augmentait le risque de cancer de 30 %, tous cancer confondus.

Chez les femmes qui consommaient le plus de jus de fruits, le risque de souffrir d’un cancer du sein augmentait de 37 %.

“Des recherches plus approfondies sont nécessaires”

Dr Graham Wheeler, statisticien sénior au Cancer Research UK, a confié que des recherches plus approfondies seraient nécessaires afin de confirmer le lien entre les jus de fruits et les autres boissons sucrées et le cancer.

Il a confié : “Les participants ont en moyenne été suivis pendant cinq ans, et 22 participants sur 1 000 ont développé une forme de cancer”.

“Cela signifie donc que si 1 000 participants similaires augmentaient leur consommation quotidienne de boisson sucrée de 100 ml, nous pourrions nous attendre à constater 26 cas de cancer au lieu de 22 sur une période de 5 ans”.

"Cependant, il faudrait confirmer un lien causal entre la consommation de boissons sucrées et le développement du cancer, et des recherches plus approfondies seraient donc nécessaires”.

Susannah Brown, qui travaille pour le World Cancer Research Fund, a confié que les recherches de l’association avait permis de découvrir un lien entre l’obésité, associée à une consommation excessive de boissons sucrées, et le cancer.

Mais est-ce l’obésité ou les boissons sucrées qui sont à l’origine du cancer ? S. Brown pense que des recherches plus approfondies seront nécessaires pour confirmer cela.

“Des recherches plus approfondies sont nécessaires afin de comprendre s’il existe bien un lien direct entre les boissons sucrées et le cancer”, précise-t-elle.

“Pour le moment, nous recommandons de ne pas boire de boissons sucrées afin de limiter la prise de poids et le risque de cancer. Comptez plutôt sur l’eau pour vous désaltérer”.

Francesca Specter