Boire une seule boisson gazeuse par jour augmente le risque de maladie cardiaque, d’après une nouvelle étude

Combien de boissons gazeuses buvez-vous par jour ? [Photo: Getty]

Boire une seule boisson gazeuse par jour augmenterait significativement le risque de souffrir d’une maladie cardiaque, d’après une nouvelle étude.

D’après l’étude publiée dans le journal Circulation, les personnes qui consomment deux boissons sucrées ou plus par jour risquent davantage de mourir prématurément des suites d’une maladie cardiaque, et ce à hauteur de 31 %.

Chaque portion supplémentaire de boisson sucrée augmente également le risque de souffrir de cette maladie de 10 %.

Mais ça n’est pas tout, car l’étude, menée par la ‘Harvard T.H. Chan School of Public Health’ a également permis de conclure qu’une consommation régulière de boissons sucrées augmentait le risque de décès des suites d’un cancer, et ce à hauteur de 18 %.

“Nos résultats confirment le besoin de limiter la consommation de boissons sucrées et de les remplacer par d’autres boissons, de préférence l’eau, pour être en meilleure santé et vivre plus longtemps”, confie Mr Vasanti Malik, scientifique du Département de Nutrition de la ‘Harvard T.H. Chan School of Public Health’.

Les chercheurs se sont penchés sur des données obtenues auprès de 37 716 hommes américains, dans le cadre de l’étude de suivi “Health Professionals Follow-up Study” initiée en 1986, afin d’examiner le lien entre la consommation de boissons sucrées et le risque supérieur de décès.

Ils ont également étudié les données obtenues auprès de 80 647 femmes américaines dans le cadre de l’étude “Nurses’ Health Study” qui remonte elle à 1976. Ces deux investigations ont pris fin en 2014.

Mais, remplacer sa canette de Red Bull par une boisson avec édulcorants plus ‘saine’ n’est pas la solution non plus.

En effet, des chercheurs ont découvert que les boissons sucrées de manière artificielle étaient liées à un risque de décès légèrement plus faible, mais que boire quatre portions par jour augmentait le risque de mortalité des suites de maladies cardiovasculaires chez les femmes.

Les boissons gazeuses sont associées à des problèmes cardiaques, d’après une nouvelle étude [Photo: Getty]

“Ces conclusions sont conformes à l’impact indésirable connu d’une consommation importante de sucre sur les facteurs de risque métaboliques”, confie Dr Walter Willett, professeur en épidémiologie et nutrition à Harvard.

“Confirmant également que les boissons sucrées augmentent le risque de diabète de type 2, lui-même un facteur de risque important associé à des décès prématurés”, a-t-il précisé.

Le NHS recommande aux adultes de ne pas consommer plus de 30 g de sucres libres (sucres ajoutés aux aliments ou aux boissons) par jour. Les enfants âgés entre 7 et 10 ans ne devraient pas en consommer plus de 24 g par jour, soit l’équivalent de six morceaux de sucre.

Il n’existe pas de recommandation précise pour les enfants de moins de 4 ans, mais il est conseillé de ne pas leur donner de boissons et d’aliments sucrés contenant des sucres ajoutés.

Le 6 avril 2018, la “taxe soda” Soft Drinks Industry Levy a été mise en place au Royaume-Uni. Plus de 50 % des fabricants sont ainsi obligés de choisir entre réduire la teneur en sucre de leurs boissons et payer une taxe de 24p (environ 0,28 EUR) par litre de boisson si cette dernière contient 8 g de sucre pour 100 millilitres.

D’après Gov.uk, 45 millions de kg de sucre auraient ainsi été retirés des boissons sur une base annuelle depuis l’annonce de la mesure en mars 2016.

L’objectif de cette taxe est de lutter contre l’obésité chez les enfants, les adolescents britanniques consommant apparemment l’équivalent d’une baignoire quasiment remplie de boissons sucrées chaque année.

Danielle Fowler