Quelle est cette boisson, qui consommée 2 à 4 fois par jour, réduit le risque de décès ?

Si une multitude d’études ont déjà montré les nombreuses vertus d’une consommation quotidienne de café (pour le cœur, la longévité, la dépression ou encore le diabète), aucune n’avait fait la distinction entre le café sucré et non sucré. Une nouvelle étude publiée dans la revue Annals of Internal Medicine ce 31 mai 2022 démontre que boire entre deux et quatre tasses de café par jour, sucré ou non sucré, pouvait éloigner de 30% en moyenne le risque de mourir prématurément.

Cette étude, menée par des chercheurs chinois de la Southern Medical University de Guangzhou en Chine, a porté sur 171 616 Britanniques, âgés en moyenne de 55 ans et en bonne santé au début de l’étude. Les participants ont rempli un questionnaire cinq fois au cours d’une période entre 2009 et 2012. Ces questionnaires ont permis aux chercheurs de calculer la consommation quotidienne de café des participants, et également de savoir s’ils utilisaient du sucre ou des édulcorants.

Les trois quarts des participants étaient des consommateurs de café, et la moitié d’entre eux le buvaient non sucré. Un participant sur six ajoutait du sucre dans son café et un sur 20 le consommaient avec des édulcorants. À la fin de l’étude, 3 177 participants étaient décédés, en majorité d’un cancer ou d’une maladie cardiaque.

29% de risques en moins de décès prématuré pour les buveurs de café

D’après les résultats, les buveurs de café non sucré avaient 29% de (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Vitamine B5 : ses bienfaits et les risques en cas de carence ou de surdosage
Les salades en sachet : bonne ou mauvaise idée pour la santé ?
12 recettes de bruschettas maison
7 signes d'une carence en vitamine E
Vitamine B2 : bienfaits, apports conseillés, aliments

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles