"Pas le bon corps" : Emma Thompson dévoile les remarques odieuses qui l'ont complexée

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Avec ses multiples BAFTA, Oscars et Golden Globes, Emma Thompson est une véritable icone du cinéma occidental, et sa filmographie impressionne nombreux·ses. Un détail n'a toutefois pas échappé à l'oeil du Times, auprès duquel elle a récemment donné une interview : jusqu'à aujourd'hui, pas de scènes de sexe à déclarer. Et la raison n'est autre qu'un sexisme enraciné.

"On ne m'a jamais vraiment proposé de scènes de sexe", confie la comédienne britannique. "Comme ma mère l'a dit, j'ai essentiellement joué une série de femmes 'bien'. Je fais du 'cérébral'", ajoute-t-elle. "Et je ne me suis également jamais conformée à la silhouette ou au look de quelqu'un qu'ils pourraient vouloir voir nu".

Emma Thompson précise sa pensée : "Et par 'ils', je veux dire les cadres masculins. Je suis trop grande gueule, pas assez jolie, pas le bon type de corps. Et, purée, on vous dit constamment quel genre de corps vous avez".

Des commentaires écoeurants

L'actrice oscarisée à plusieurs reprises raconte d'ailleurs l'impact qu'ont eu sur elle les humiliations corporelles constantes tout au long de sa carrière.

"Dans une de mes interviews, le journaliste a écrit que j'avais pris beaucoup de poids depuis mon apparition dans Fortunes of War (série britannique, ndlr), que mes jambes étaient 'maintenant comme des troncs d'arbre' et que je m'étais 'laissée tomber'. J'avais 31 ans et, franchement, je ne me privais plus de manger. Je pense...

Lire la suite


À lire aussi

Pourquoi "Notre corps, nous-mêmes" est un classique féministe d'utilité publique
Pourquoi commenter le corps d'une femme après sa grossesse est toujours une mauvaise idée
"C'est mon corps" : Adele consternée par l'obsession pour sa perte de poids

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles