Bon gras, mauvaises graisses : la liste des aliments à éviter et ceux à privilégier selon Michel Cymes

Notre organisme a-t-il besoin nécessairement de graisses ? La réponse est oui, car les "lipides sont indispensables à notre organisme pour qu’il fonctionne correctement", souligne Michel Cymes dans sa chronique Ça va beaucoup mieux diffusée sur RTL. Les lipides sont les graisses présentes dans notre alimentation quotidienne et à l'instar des glucides, ils constituent une source importante d’énergie, comme l’indique le site Vidal.

Ils sont également nécessaires pour nos organes : "Prenez le cerveau, le roi des organes : il est à 60% composé de graisses. Pour bien communiquer entre eux, les 100 milliards de neurones qu'il contient ont besoin de souplesse. Celle-ci n’existe que si le cerveau est alimenté en bonne graisse", explique Michel Cymes. Cependant, bien que le gras soit indispensable, il convient de distinguer le bon gras du mauvais, car tous les types de gras ne sont pas équivalents sur le plan nutritionnel.

Le gras appartient à la famille des lipides, cependant, dans cette grande famille, tout le monde n'est pas logé à la même enseigne. On distingue ainsi trois catégories de graisses : les acides gras poly-insaturés, les acides gras mono-insaturés et les acides gras saturés. "Il faut éviter ces derniers : ils ont pour effet de rigidifier la membrane des neurones, pour faire simple, ils vous ralentissent le cerveau", précise Michel Cymes. Parmi les acides gras saturés, on retrouve généralement :

Il est recommandé d'éviter ces acides gras saturés car ils auraient tendance (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles