Le bonheur est dans la vigne

·1 min de lecture

Changer de vie pour devenir vigneronne... Les femmes sont plus d'une centaine en France à avoir imposé leurs compétences et leur style. Rencontre avec celles qui ont réveillé Chinon.

À l’ouest de la Touraine, le vignoble de Chinon s’enracine dans un sol de craie appelé tuffeau qui apporte une finesse poivrée et beaucoup de vivacité aux vins rouges à base de cabernet franc. À la faveur du réchauffement climatique, on redécouvre aujourd’hui ce cépage longtemps snobé, dont le génie est d’insuffler de la fraîcheur, du croquant et de la droiture. Jusqu’à la fin des années 1990, le grand artiste de Chinon était Charles Joguet (toujours vivant), qui fut le premier à planter en 1982 du cabernet « franc de pied », c’est-à-dire non greffé sur des pieds de vigne américains. On n’a jamais retrouvé après lui un tel éclat, une telle grâce et une telle profondeur ! Heureusement, les modes passent, et les vins concentrés et boisés ont fait leur temps. Aujourd’hui, les amateurs du monde entier se sont pris d’amour pour ce vignoble qu’il faut parcourir le matin au soleil levant, avec son Rabelais dans la poche…

Car Chinon, c’est la grâce et la délicatesse, le charme, le mystère, la dame à la licorne et Jeanne d’Arc réunis. C’est peut-être la raison pour laquelle ces dernières années tant de femmes vigneronnes ont réussi à imposer ici leur patte et leur style. Loin des standards un peu machos de l’œnologie dominante, on trouve dans leurs vins une voix singulière, une volonté de délicatesse, une absence d’esbroufe, une simplicité bienveillante… qui font du bien au gosier.

Ancienne journaliste, l'Anglaise Fiona Beeston est propriétaire du clos des Capucins depuis 2010.
Ancienne journaliste, l'Anglaise Fiona Beeston est propriétaire du clos des Capucins depuis 2010.

(...)
Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles