Publicité

Borne réagit sur la biographie dont elle demande le retrait de passages

Borne réagit sur la biographie dont elle demande le retrait de passages (Photo d’Elisabeth Borne prise à la Réunion le 12 mai 2023)
Borne réagit sur la biographie dont elle demande le retrait de passages (Photo d’Elisabeth Borne prise à la Réunion le 12 mai 2023)

POLITIQUE - « Trop c’est trop ». La Première ministre Élisabeth Borne a assigné en justice l’éditeur d’une biographie la concernant pour qu’il en retire des passages en raison d’atteintes à sa vie privée. Alors qu’elle était dans l’avion de retour de la Réunion, elle a réagi à ce sujet au micro de Quotidien dans une séquence diffusée ce lundi 15 mai.

« Quand une journaliste décrit en détail les conditions du suicide de mon père, quand elle a des propos intrusifs sur mon intimité, sur la relation avec mon fils, avec mon ex-mari, quand elle répand des allégations sur ma santé ou mon orientation sexuelle, comment prétendre que cela a pu se faire avec mon accord ? À un moment donné, on a envie de dire : trop, c’est trop », a-t-elle lancé.

Le livre concerné est « La Secrète », de la journaliste Bérengère Bonte, mis en vente en librairie le 4 mai par les éditions de l’Archipel.

Dans cette assignation devant le tribunal judiciaire de Nanterre qu’a pu consulter l’AFP, Élisabeth Borne demande la suppression, « dans toute nouvelle édition ou réimpression », de nombreux passages de cette biographie, qui viderait le livre d’une bonne partie de sa substance, sous astreinte de 1000 euros par infraction constatée.

Les exemplaires actuellement en vente pourront rester tels quels et n’ont pas à être retirés, a précisé à l’AFP l’avocate de la Première ministre, Émilie Sudre.

Hors du « périmètre d’une légitime liberté d’information du public »

Élisabeth Borne réclame un euro de dommages et intérêts et 5.000 euros au titre des frais de justice.

La cheffe du gouvernement énumère des passages « faisant référence à sa santé et son orientation sexuelle », ainsi que « ceux faisant référence à sa vie familiale, ces informations ne pouvant s’inscrire dans le périmètre d’une légitime liberté d’information du public ».

Dans un communiqué, les éditions de l’Archipel ont défendu la qualité du travail de l’autrice.

« Ce livre, fruit d’un an d’enquête, de dizaines d’interviews dont deux longs entretiens avec Mme Borne ainsi que d’autres avec des membres éminents de son cabinet, de sa famille et de son cercle amical proche auxquels elle avait donné son accord, est la première biographie de la Première ministre nommée le 16 mai 2022 », ont-elles détaillé.

Une audience est prévue le 24 mai.

À voir également sur Le HuffPost :

Guerre en Ukraine : sur TF1, Macron annonce la formation de pilotes de chasse en France

Élisabeth Borne dévoile sa feuille de route, 10 dates pour tout savoir