Bottes santiags : comment adopter la tendance sans faire cowboy ?

·1 min de lecture

On l’appelle la botte de cowboy. Portée à l’origine par les cavaliers, la santiag est rapidement devenue un symbole du mythe américain et la chaussure indispensable à tout cowboy qui se respecte. Sous leur influence, la botte des cavaliers change d’allure : les bouts se font plus pointus et les talons deviennent biseautés pour pouvoir mieux maintenir les pieds dans les étriers. Pratique avant tout, la santiag devient peu à peu un accessoire de mode grâce au cinéma et aux westerns. Que serait John Wayne s’il ne pouvait pas écraser son mégot sous les semelles de ses bottes en cuir d’un air faussement tranquille ? Et Marilyn Monroe aurait-elle la même aura faussement sexy dans le film The Misfits si elle n’avait pas osé avant tout le monde s’approprier la tenue de cowgirl en total look jean et santiags ?C’est simple : en 50 ans, la santiag s’est popularisée au point de se porter plus souvent en ville qu’à la campagne ! Les collections d’aujourd’hui regorgent de modèles authentiques mais s’amusent aussi à la détourner pour proposer plein de néo-santiags plus faciles à porter au quotidien (plus basses, plus colorées, plus fantaisistes). Comble de tout : elle défile maintenant sur les podiums des fashion week d’Isabel Marant à Saint-Laurent pour des silhouettes de Calamity Jane des villes.

Un : parce qu’elles nous ont fait rêver sur grand écran. Deux : parce qu’elles sont devenues un classique de la garde-robe, une sorte d’intemporel au même titre que l’escarpin, la basket blanche (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles