Bouffée délirante : définition, causes, symptômes pour mieux la reconnaître

C'est une pathologie particulière isolée et décrite par le psychiatre Valentin Magnan en 1866. Elle est considérée par la famille et les proches de la personne atteinte comme ''un coup de tonnerre dans un ciel serein''.

Les bouffées délirantes ou bouffées délirantes aiguës ou (BDA) sont des épisodes de délire, durant lesquels la personne n’a pas conscience de son état, elle ne manifeste aucun recul par rapport à ses pensées et à son discours décousus. Ces épisodes surviennent brusquement chez une personne sans troubles mentaux apparents et n’ayant jamais manifesté auparavant de problème psychique de ce type. C’est un phénomène soudain, les symptômes apparaissent brutalement. C’est très violent pour l’entourage qui vit cette bouffée délirante comme un cataclysme : « un coup de tonnerre dans un ciel serein »… souligne la spécialiste.

Comme dans les troubles psychotiques, la perception de la réalité est modifiée, le contact avec la réalité est rompu. Une bouffée délirante est d’ailleurs aussi appelée épisode psychotique.

Cette bouffée peut durer quelques heures, si elle est induite par la consommation de substances toxiques à quelques jours ou quelques semaines. Une bouffée délirante peut rester sans suite, ou être annonciatrice d’une maladie psychique comme une psychose (schizophrénie, paranoïa…). La bouffée délirante aiguë1, autrement dit la BDA, est la forme la plus commune de mode d’entrée dans la schizophrénie

“La différence avec la confusion mentale est l'altération de la conscience (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles