La boulangère, la « femme du boulanger » ? Larousse accusé de sexisme

Margot Ruyter

La version numérique du dictionnaire Larousse agite la twittosphère. Un métier comme « boulangère » y est par exemple défini comme la « femme du boulanger » et non comme le pendant féminin de « boulanger ».

Le dictionnaire Larousse en ligne est à son tour épinglé pour sexisme. C’est le compte Twitter féministe « Pépite Sexiste » qui a dévoilé, mardi 4 février, des définitions particulièrement surprenantes du dictionnaire Larousse en ligne. Des mots comme « Boulangère » ou « Charcutière » sont présentés comme « femme du boulanger, qui travaille à la boutique » ou « femme du charcutier, qui travaille à la boutique ». Dans l’édition papier 2020, on lit par contre « personne qui fait et vend du pain ».

D’autres mots, comme « guerrière » ne sont pas définis comme la version maritale de son homologue masculin mais souffrent de définitions qui laissent sans voix. Ainsi, la version papier du Larousse 2020 présente d’abord le guerrier/guerrière comme une « personne qui fait la guerre ; soldat ». Suivent d’autres définitions accolées à l’emploi féminin du mot : on lit « 1. jeune fille qui revendique avec agressivité sa place dans la société » puis « 2. militante féministe ». Sur la version numérique cette fois, le mot « Maîtresse » n’est plus le féminin de « Maître : personne qui enseigne ; instituteur » mais une « femme avec laquelle un homme a des relations amoureuses et sexuelles en dehors du mariage ».

« En 2020, ce n’est  pas possible d’avoir des positions aussi sexistes » 

Alertée grâce au signalement d’une internaute, Marion Vaquero, à l’origine de « Pépite sexiste », a partagé son...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi