Bourse : “les actions sont très chères aux Etats-Unis, la hausse effrénée des taux peut provoquer un krach”

Dans notre chronique de fin juin, nous écrivions déjà Les marchés financiers s’envolent, faisant fi des risques. Et le risque le plus grave selon nous était la poursuite de la hausse des taux, qui posait un sérieux danger sur la valorisation des marchés. Après avoir poursuivi son ascension jusqu’à fin Juillet, le réveil a été brutal en août, l’indice S&P 500 perdant 4% à partir de son plus haut de 4.588 points. Cette correction était d’autant plus justifiée que les taux ont poursuivi leur ascension sur la période au lieu de marquer une pause. Le plus important est de regarder l’allure de la courbe des taux ci-dessous, montrant une hausse des taux longs, ceux qui servent à valoriser les cash-flows futurs des actions.

En l’espace de deux mois, le taux à 10 ans américain a pris 0,5 point de pourcentage et le 30 ans a fait de même. Par ailleurs, la courbe des taux indique que le marché s’attend au maintien pendant longtemps du taux d’escompte de la Fed vers les 5%. L’examen du rendement des emprunts d’état à 10 ans indexés sur l’inflation montre que le rendement réel de ces obligations atteint les 2% et il faut remonter à la crise financière de 2008 pour retrouver de tels rendements. Cela rend l’investissement en obligations beaucoup plus attractif et bien moins risqué que les actions américaines dans un environnement des plus incertains.

Le marché actions reste très cher, mesuré par le P/E (ratio du cours sur bénéfice - capitalisation boursière rapportée aux profits annuels attendus (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite