Boutons sur le corps, spasmes... : atteint de la variole du singe, il raconte ses symptômes

Un homme de 35 ans, à l’isolement depuis plusieurs jours, s’est confié au « Parisien » sur les caractéristiques de cette maladie.

Il a commencé à ressentir les symptômes mi-mai. Damien, qui témoigne anonymement dans « Le Parisien », fait partie des 51 premiers cas de variole du singe détectés en France. Il est isolé depuis plusieurs jours dans son appartement. « Ce n’est pas anodin à vivre. Je ressens une grande fatigue, physique mais aussi émotionnelle », confie l’homme, âgé de 35 ans. Il explique avoir plusieurs éruptions – des boutons rosés, enflés, comme imbibés de liquide –– entre ses sourcils, sur ses bras, ses mains, ses orteils, mais aussi sur et dans les fesses, autour de ses organes génitaux, en haut des cuisses et en bas du ventre. Il décrit à ces endroits une « douleur constante ».

Lire aussi >> Déforestation, élevage intensif, globalisation… À l’origine des pandémies

« Si je n’avais pas eu le Covid pour repère, j’aurais été très impressionné »

« Ça chauffe plus que ça ne gratte, comme un sentiment de brûlure interne. J’ai des spasmes dans les muscles, des sueurs nocturnes », détaille-t-il. Il mentionne également un ganglion au cou, une perte d’appétit, ainsi qu’une fragilité au niveau du système digestif et urinaire. Pour le calmer, sa médecin lui a prescrit un dérivé de morphine, qui fait « à peine » effet. Il n’y a, pour l’heure, aucun traitement pour cette maladie. En revanche, les cas contacts peuvent se protéger en se faisant vacciner contre la variole.

Damien, lorsqu’il a compris que quelque chose...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles