Boxe: la stupéfaction d'Usyk en voyant Ngannou mettre Fury à terre

Il faisait, bien entendu, partie du parterre de stars à Riyad. Aux côtés d'Eminem, Cristiano Ronaldo, Kanye West et consorts, Oleksandr Usyk était l'un des plus scrutés. Car l'Ukrainien n'était pas uniquement présent en Arabie Saoudite pour le plaisir. Ce combat entre Tyson Fury et Francis Ngannou avait pour lui une importance toute particulière, car c'est face à l'Anglais que le champion WBA-WBO-IBF doit remettre ses titres en jeu le 23 décembre prochain.

"Je pense que c'est pour le show"

À quelques mètres seulement du ring, Usyk a pu observer de plus près le combat compliqué de son prochain adversaire face à l'ancien champion de MMA, que ce dernier aurait même pu gagner sans la décision polémique des trois juges - qui ont donné la victoire à Fury aux points (95-94, 95-94, 93-96). Le "Gipsy King" a tremblé, vacillé, est même tombé dès le troisième round, tout cela sous les yeux de son rival.

À la fin du combat, l'Ukrainien a répondu à quelques questions, exposant ainsi sa première réaction. Interrogé sur la victoire de Fury, Usyk a expliqué "qu'il ne savait pas" si l'Anglais devait gagner. "Je pense que c'est pour le show", a-t-il admis. Est-ce que cet affrontement compliqué de Fury contre Ngannou lui donne plus de confiance avant son combat de fin d'année ? "Je n'en ai aucune idée. Ngannou c'est le champion du monde de MMA, il frappe fort mais il a l'élément de surprise. Peut-être que Tyson Fury n'a pas été sérieux. 'Oh c'est un combattant de MMA, blablabla...' Je ne sais pas."

"Quand j'ai vu le knockdown, j'ai pensé : 'wow, Francis ! Fais attention s'il te plaît'"

Quant à savoir si Usyk a été surpris de voir son adversaire au tapis dès le troisième round, la réponse a été immédiate : "Est-ce que j'ai été surpris ? Oui, bien sûr. Quand j'ai vu le knockdown, j'ai pensé : 'wow, Francis ! Fais attention s'il te plaît.' J'ai dit : 'Tyson, jab, jab, bouge, jab !'"

Si ce premier défi face à Ngannou a été compliqué pour Fury, celui qui l'attend, de nouveau à Riyad, en décembre face à celui qui n'a jamais connu la défaite en 21 combats le sera d'autant plus. Avant cela, l'Anglais va devoir récupérer des chocs reçus - à l'oeil notamment - pour être opérationnel à 100%.

Article original publié sur RMC Sport