Bradley Cooper se confie sur sa dépendance aux drogues et l’alcool

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
©DNPhotography/ABACA
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans un épisode du podcast « Smartless », d’Amazon Music et Wondery, disponible depuis le 13 juin, Bradley Cooper s’est ouvert sur ses anciennes addictions.

En toute sincérité et transparence, Bradley Cooper s’est livré sur sa dépendance aux drogues et à l’alcool, dans les années 80, dans un épisode du podcast « Smartless », d’Amazon Music et Wondery, disponible depuis le 13 juin dernier. « J’étais tellement perdu et j’étais accro à la cocaïne », se souvient l’acteur de 47 ans. Ajoutant qu’il s’était sectionné le tendon d’Achille après avoir été viré d’ « Alias », au plus fort de ses problèmes d’addiction. Ce n’est pas la première fois qu’il évoque ses démons du passé. Dans une interview accordée au magazine américain « The Hollywood Reporter », il avait souligné les raisons qui l’avaient fait tomber dans l’excès.

Lire aussi >> Couple de légende : Irina Shayk et Bradley Cooper, l’amour confidentiel

« J’étais accro à la cocaïne »

N'ayant aucune estime de lui à l’époque, Bradley Cooper a expliqué qu’il utilisait l’humour méchant pour détourner l’attention. Mais, il se rappelle que son comportement commençait à blesser les gens. D’après lui, tout a basculé en juillet 2004, lorsqu’il assistait à une fête avec Will Arnett, ami et co-star du film « The Rocker ». Pensant être drôle, il a découvert par la suite qu’il s’était en fait, très mal comporté. Après cet épisode, il a alors réalisé qu’il était en train de se détruire. « C’est la première fois que j’ai réalisé que j’avais un problème avec les drogues et...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

VIDÉO - Bradley Cooper a 47 ans : pourquoi parle-t-il si bien français ?

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles