Bridges, couronnes, implants : comment être bien remboursé ?

© iStock

L’annonce par le dentiste de la nécessité de poser un bridge, une couronne ou un implant fait souvent l’effet d’une douche froide. Ces soins dentaires sont onéreux et réputés être mal remboursés. De nombreux français sont d’ailleurs contraints d’y renoncer. Depuis quelques années pourtant, le taux de prise en charge a évolué et il est désormais possible de se faire poser un bridge ou une couronne sans rien débourser ou presque.

Depuis le 1er janvier 2021, la réforme “100 % Santé” est totalement déployée en France. Son objectif est de donner accès à des soins et des équipements pris en charge à 100 % après remboursement par l’Assurance maladie et les mutuelles. Toutes les personnes bénéficiant d’un contrat “responsable” par leur mutuelle peuvent en bénéficier.

​Le dentiste consulté doit établir un devis avec un plan de traitement précisant les soins à réaliser. Dans ce devis, doit obligatoirement figurer le panier 100 % Santé entièrement remboursé, si les soins à réaliser existent dans cette offre, comme c’est le cas pour les bridges et les couronnes. Certains bridges et certaines couronnes sont alors intégralement remboursables par l’assurance maladie, sans reste à charge pour l’assuré, en fonction de la mutuelle. Mais cela dépend des matériaux (métallique, céramique, résine etc.) utilisés pour réaliser la prothèse et de sa localisation.

Attention toutefois, le reste à charge zéro s’applique seulement si le dentiste est conventionné et si le patient bénéficie bien d’un contrat (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite