Brigitte Bardot : le récit glaçant de ses avortements clandestins, qui ont failli lui coûter la vie

·1 min de lecture

Une expérience traumatisante. Derrière son image de sex symbol et égérie des plus grands réalisateurs du monde, Brigitte Bardot a en réalité eu son lot de souffrance, notamment en amour. En 1950, alors qu'elle n'a que 16 ans, elle tentera de mettre fin à ses jours après une séparation insupportable avec son compagnon de l'époque, Roger Vadim. En effet, ses parents refusaient de voir leur fille mineure dans les bras du réalisateur, de six ans son aîné, et la forçaient à poursuivre ses études à l'étranger. La jeune femme survivra et se mariera avec son bellâtre deux ans plus tard. Cependant, de cette histoire d'amour découleront deux autres drames... des interruptions volontaires de grossesse extrêmement douloureuses, comme le raconte Gala le 28 septembre 2021, date d'anniversaire de Brigitte Bardot.

Un an après sa rencontre avec Roger Vadim, en 1951, BB tombe enceinte et s'envole pour la Suisse afin de procéder à un avortement clandestin dans des "dans des lieux glauques, sans hygiène", écrit Pascal Louvrier dans le livre Vérités BB, publié en avril 2021. "Les douleurs qu'elle a ressenties furent atroces. Elle est traumatisée. [...] Comme la bête dont on brûle le cuir au fer rouge, elle garde de cette épreuve une peur panique de la maternité", peut-on lire. Quelques années plus tard, Brigitte Bardot tombe à nouveau enceinte et avorte une seconde fois en Suisse. "Le saignement se transforme en hémorragie", relate Pascal Louvrier. L'actrice sera hospitalisée et fera un arrêt cardiaque (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles