Brigitte Macron à Adèle Haenel : « Je veux lui dire toute notre solidarité »

Emilie Poyard

Depuis qu’Adèle Haenel a brisé le silence en révélant avoir été victime d’ « attouchements » et de « harcèlement sexuel »parle réalisateur Christophe Ruggia, les messages de soutien affluent. Parmi eux, celui de Brigitte Macron.

« Parler pour soutenir les autres, qui sont esseulés, qui ne s’appellent même pas eux-mêmes victimes et qui s’infligent une double peine, [celle] de protéger leurs bourreaux et de s’en vouloir d’être victimes. C’est pour ces filles, ces enfants et ces garçons que je prends la parole, pour leur dire qu’ils ne sont pas seuls, que moi je serai là et que j’assume. » Ces mots, ce sont ceux de l’actrice Adèle Haenel. Lundi soir, dans un live de « Mediapart » diffusé en ligne, l’actrice de 30 ans est revenue sur ce qu’elle a tu si longtemps. Entre 12 et 15 ans, elle raconte avoir été victime d’« attouchements » et de « harcèlement sexuel » de la part de Christophe Ruggia, le réalisateur du film « Les Diables » qui l’a fait connaître au grand public en 2002. Une prise de parole saluée par de nombreuses personnalités. C’est sur l’antenne de « RTL » que Brigitte Macron a réagi à son tour jeudi. « Elle parle. Et tout ceux qui parlent ont du courage, donc un immense respect pour ceux qui parlent. Maintenant il faut voir la réponse à apporter à ces messages mais je veux lui dire toute notre solidarité, et véritablement cette reconnaissance », a ainsi déclaré la Première dame.

Le soutien de Marion Cotillard, Julie Gayet et Flavie Flament

Quelques jours avant, c’est l’actrice Marion Cotillard qui dans un long post sur Instagram saluait le fait qu’Adèle Haenel brise le silence. « Ton courage est un cadeau d’une...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi