• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Brigitte Macron : cette autorisation donnée à une amie qui aurait pu ternir sa réputation

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans son livre intitulé Tant qu’on est tous les deux, publié le mercredi 25 août 2021 aux éditions Flammarion, Gaël Tchakaloff livre un portrait inédit du couple formé par Emmanuel et Brigitte Macron. De leur coup de foudre au sein du lycée de la Providence d'Amiens à la présentation officielle auprès de leurs proches, en passant par les coups durs traversés durant l'élection présidentielle de 2017, Gaël Tchakaloff permet de découvrir, à travers plusieurs pages, l'histoire d'amour du couple présidentiel.

Nous sommes en 2017 quand l'autrice fait la rencontre de Brigitte et Emmanuel Macron. Elle a rapidement construit des liens d'amitié avec la Première dame. Écrivaine de métier, Gaël Tchakaloff pense alors à écrire un ouvrage sur les occupants du Palais de l'Élysée. Si les conseillers présidentiels lui font part de leurs craintes en raison des informations qui peuvent être divulguées, Brigitte Macron, elle, préfère laisser faire les choses. "C'est quelqu'un qui prône la liberté", a expliqué Gaël Tchakaloff dans les colonnes de Gala. Une décision prise en connaissance des risques de ne pouvoir empêcher la fuite de quelconque information.

La confiance accordée par Brigitte Macron semble avoir ravi Gaël Tchakaloff. "Elle dit cette phrase reprise dans le livre 'l'essentiel, c'est ce que tu fais, c’est-à-dire écrire et ne pas tenir compte d'autres avis'", a-t-elle confié, toujours auprès de nos confrères. C'est donc dans une volonté d'être totalement neutre que l'écrivaine a fait un (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles