Brigitte Macron canon : robe courte (très) tendance, talons aiguilles et barrette dans les cheveux

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Exit le pantalon moulant qu’elle portait encore le 24 avril au soir de la victoire de son mari ! Mercredi 4 mai, pour le passage à Paris de Narendra Modi, le Premier ministre de la République de l’Inde, Brigitte Macron a renoué avec un de ses grands basiques mode à elle : la robe courte. Et comme à chaque fois qu’elle dévoile son jeu de jambes, elle a encore fait un tabac auprès des photographes accrédités dans la cour de l’Elysée. Souvenez-vous comment l'incroyable robe courte à gros logo façon Mad Men signée Vuitton qu’elle portait l’an dernier sur le perron de l’Elysée lors de la venue officielle du président ukrainien et de son épouse avait fait parler d’elle ! Hier, même si la robe peut - à priori - paraître plus sage (pas de couleurs vives cette fois), elle n’en reste pas moins ultra-tendance et ultra étudiée pour l'occasion. Car après 5 ans déjà passés sous le feu des projecteurs, Brigitte Macron a appris comment soigner ses sorties pour s’accorder à ses invités, passant d’une robe longue fendue renversante quand elle est en voyage officiel en Egypte à un look beaucoup plus décontracté en legging moulant pour assister à une avant-première cinématographique.

Passée en un éclair du statut de "Madame tout le monde" à celui de Première dame, Brigitte Macron est très vite devenue l’incarnation vivante du chic à la française. Fan absolue de la veste blazer, du slim et du bleu foncé, elle sait aussi très bien comment jouer avec les accessoires pour pimenter ses tenues. Rappelez-vous (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles