• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Brigitte Macron : ce jour où elle a fait pleurer l’autrice du livre sur son couple avec Emmanuel Macron

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Gare à quiconque essaie de s’immiscer dans sa vie intime : Brigitte Macron montre les crocs ! La journaliste Gaël Tchakaloff peut en témoigner. Mercredi 25 août 2021 paraîtra son nouveau livre Tant qu’on est tous les deux, aux éditions Flammarion, qui se plonge dans l’intimité du couple présidentiel. En plus d’avoir suivi le président de la République et son épouse pendant plus de deux ans, l’autrice a également interrogé leur entourage proche, à commencer par Françoise Noguès, la mère d’Emmanuel Macron. De son côté, s’il lui arrive d’évoquer en de très rares occasions sa relation fusionnelle et durable avec son mari, la Première dame préfère toutefois se montrer discrète quand il s’agit de sa sphère privée. Alors forcément, quand elle a appris le projet de Gaël Tchakaloff d’écrire sur sa vie de couple, Brigitte Macron n’a pas vraiment apprécié…

Ce sont nos confrères du Point qui, dans l’édition du jeudi 19 août, ont dévoilé les premiers extraits de Tant qu’on est tous les deux. Gaël Tchakaloff y détaille notamment la réaction (particulièrement hostile) de Brigitte Macron à l’annonce de son projet de livre. “Un jour, tu m’as fait de la peine. Au point de pleurer, sangloter, hoqueter au téléphone, tant j’étais abasourdie, désarçonnée par ta réaction”, raconte la journaliste, en s’adressant directement à la Première dame. Et de poursuivre : “Je venais de t’indiquer que mon livre traiterait de vous deux, et non du Président seulement, qu’il me semblait impossible d’écrire sur lui (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles