Brigitte Macron : pourquoi elle n’a “pas pu réparer” sa relation avec un ancien ministre

Qu’est-il arrivé à Emmanuel Macron et Gérard Collomb ? Longtemps amis, les deux hommes politiques ont désormais coupé les ponts. Pourtant, le maire de Lyon a fait partie des premiers soutiens du président de la République lors de sa campagne puis de son élection. Dans son édition du mercredi 4 mars 2020, Vanity Fair tentait déjà de savoir ce qui avait pu provoquer leur éloignement… jusqu’à la démission de Gérard Collomb, en octobre 2018. Dans ce papier était notamment rappelée la proximité entre l’ancien ministre de l’Intérieur et Brigitte Macron, qui a longtemps appelé le politicien “Gégé.” Une proximité qui, désormais, n’existe plus, ou presque. Vendredi 22 mai, c’est au tour du Parisien de se pencher sur les dessous de cette rupture entre le couple Macron et Gérard Collomb, dans un article sur “la chute” de l’historique maire de Lyon, “en mauvaise posture pour le second tour des élections métropolitaines.” Ni le chef de l’Etat, ni la Première dame ne semblent être en mesure de réparer les pots cassés.

Une relation "plus comme avant"

Nos confrères notent ainsi : “L’ancien ministre est en train de rater sa sortie. La dégradation de sa relation avec Emmanuel Macron n’y est pas pour rien.” Le “moment de bascule” aurait donc eu lieu lors de l’affaire Benalla. Un “intime des deux hommes” analyse la situation : “Macron a considéré que son plus proche n’était pas monté au créneau pour le défendre et Collomb a jugé que Macron n’avait pas su s’entourer correctement. C’est le début d’une réelle défiance entre les deux.” Depuis, “les contacts avec Emmanuel Macron se font rare”, comme le rapporte le quotidien. La relation entre Brigitte Macron et Gérard Collomb en pâtit également. Rien n’est “plus comme avant.” Un membre du premier cercle confie : “Collomb a continué de communiquer avec elle, mais elle n’a pas pu réparer une relation qui s’était distendue avec le temps.” Et nos confrères de conclure : “Aujourd’hui, le courant ne semble plus passer entre le maire de Lyon et le président

(...) Cliquez ici pour voir la suite