Brigitte Macron : pourquoi sa salle de bain a surpris Alessandra Sublet

·2 min de lecture

Brigitte Macron est très impliquée auprès de la fondation Hôpitaux de Paris- Hôpitaux de France, dont elle est devenue la présidente après le départ de Bernadette Chirac en 2019. La première dame, qui a longtemps été professeure, multiplie donc les apparitions à la télévision afin de promouvoir la célèbre Opération Pièces Jaunes qui a contribué à la mise en place de plus de 9 000 projets en faveur des enfants et des adolescents depuis sa création en 1989. Afin d'annoncer le lancement de la 32e édition, la femme d’Emmanuel Macron a d'abord été invitée sur le plateau du 20h de TF1 dimanche 17 janvier 2021. Dans le but de faire rayonner cette initiative qui lui tient à cœur, Brigitte Macron avait ensuite également accepté de participer (mais seulement en tant que spectatrice) au jeu Le grand concours des animateurs spécial Pièces Jaunes, présenté par Alessandra Sublet vendredi 22 janvier 2021.

Pour préparer ce numéro pas comme les autres, l’animatrice a bénéficié d’un passe-droit : "Je suis allée voir Brigitte Macron. J’étais tellement fière de me rendre à l’Élysée !", a-t-elle confié dans les colonnes de Télé 7 jours lundi 15 février 2021. La compagne du jeune Jordan Deguen a d’ailleurs confié que son hôte avait pris le temps de lui faire découvrir le palais présidentiel... et de lui raconter une anecdote "insolite" au sujet du président sortant des États-Unis : "Alors là, c’est la salle de bain où Trump s’est enfermé. Il n’a pas compris comment ouvrir la porte… ", lui aurait ainsi glissé la première dame.

Un tour du propriétaire pas comme les autres durant lequel la première dame de France a fait forte impression : "Brigitte Macron est cultivée, curieuse (...) Elle a 67 ans et a déjà eu mille vies. Elle est d’un naturel désarmant. J’avais l’impression de discuter avec un membre de ma famille !", a assuré la présentatrice. Une personnalité solaire dont la présence sur le plateau a fini par convaincre Alessandra Sublet : l’ex de Clément Miserez n’était en effet à la base (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite