• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Brigitte Macron : comment la Première dame a évité une fermeture des écoles lors du 3e confinement

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le 31 mars 2021, Emmanuel Macron se présente une nouvelle fois face aux Français pour une allocution lourde de conséquences. Face à une nouvelle flambée des cas de coronavirus, le président de la République décrète un troisième confinement généralisé de la population. Malgré ce coup de massue pour les Français, un point ressort de façon positive de l'allocution présidentielle : le chef de l'Etat refuse de fermer une nouvelle fois les établissements scolaires, avec un simple décalage des vacances scolaires pour casser la courbe. Une décision qui avait surpris, allant à l'encontre de ce que de nombreux médecins préconisaient à l'époque. Derrière ce choix pourrait bien se cacher une personne que l'on n'attendait pas forcément : Brigitte Macron.

Les proches et connaissances du couple Macron le clament depuis des années, la Première dame a un accès direct à l'oreille du chef de l'Etat et est capable de l'influencer. Mais pour l'écrivaine Gaël Tchakaloff, Brigitte Macron a carrément pesé dans le choix politique de ne pas fermer une nouvelle fois les écoles. Invitée d'Anne-Elisabeth Lemoine sur le plateau de C à vous mercredi 1er septembre 2021, l'autrice présentait Tant qu'on est tous les deux, livre inédit sur les coulisses du couple Macron, que la Première dame ne voulait absolument pas voir paraître au risque de faire pleurer l'écrivaine.

Une femme d'influence qui était visiblement bien plus consciente que son mari des difficultés vécues par les écoliers durant les périodes de confinement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles