• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Britney Spears écrit un roman et dévoile l’intrigue : une symbolique de sa tutelle ?

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Britney Spears peut enfin souffler : après des années de tutelle, et de mois de combats contre sa propre famille pour tenter de retrouver sa liberté, la chanteuse a réussi à lever son père de sa tutelle. En effet, le 29 septembre 2021, Jamie Spears a enfin été suspendu de son rôle de tuteur, après avoir annoncé vouloir se retirer. Une bonne nouvelle qui signifie beaucoup pour la chanteuse qui a connu un énorme succès dans les années 2000 : elle pourra enfin mener sa vie comme elle l’entend. Il faut dire que sous la tutelle de son père, beaucoup de choses lui étaient interdites. Il lui était empêché de prendre des vacances quand elle le voulait, de se marier, et même d'avoir un nouvel enfant, puisqu’elle ne pouvait pas faire retirer son stérilet ! Ainsi, en septembre 2021, elle a fièrement annoncé ses fiançailles avec son compagnon, Sam Asghari. Maintenant que la fin de la tutelle est concrétisée, la maman de Sean Preston et Jayden peut prendre du temps pour elle… Et elle a annoncé une étonnante nouvelle sur les réseaux sociaux : elle se lance dans l’écriture d’un livre ! La star a même livré le résumé à ses followers le 9 octobre 2021 sur Instagram : il s’agit de l’histoire d’une fille qui a été assassinée…

"Mais son fantôme est coincé dans les limbes en raison du traumatisme et de la douleur" subis lorsqu'elle était encore en vie, et elle ne trouve pas comment "revenir dans le monde qu'elle a toujours connu", selon la chanteuse. Trois ans après avoir été coincée dans cet entre-deux, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles