Britney Spears : la fin de sa tutelle ne devrait pas impacter la garde de ses enfants

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Britney Spears pourrait-elle obtenir la garde de ses fils après la fin de sa tutelle ? Ce n’est pas l’avis de l’avocat de son mari, Kevin Federline. 

Depuis le 29 septembre dernier, Britney Spears est libérée de la tutelle de son père, Jamie. Celui-ci ne gère désormais plus les aspects personnels ou financiers de la vie de la chanteuse. Une bonne nouvelle pour l’artiste, qui ne la libère pas encore totalement. Une audience devant le tribunal aura lieu le 12 novembre prochain afin de prendre une décision concernant l’arrêt définitif de cette assistance, en place depuis 13 ans. Mais que changerait cette décision pour Britney Spears ? La chanteuse pourrait-elle de nouveau avoir la garde de ses deux fils, Sean Preston et Jayden James, après cette date ? 

Lire aussi >> Enfant star : Britney Spears, « Je ne suis pas parfaite, je suis humaine »

Un accord conclu en dehors de la tutelle

Ce n’est, en tout cas, pas l’avis de l’avocat de Kevin Federline, l’ex de la chanteuse et père des deux garçons : « Si la tutelle est levée, je ne considèrerais pas cela comme un changement qui aurait un impact automatique sur l’ordonnance de garde », a expliqué Mark Vincent Kaplan à « Page Six ». En effet, selon l’avocat, Britney Spears et Kevin Federline auraient conclu un accord « entre eux » concernant la garde de leurs enfants, sans que la tutelle n’entre en jeu. Le danseur bénéficierait actuellement de 70% du temps de garde de ses garçons, contre 30% pour la chanteuse. La fin de la tutelle n’entraînerait donc aucun changement.

Autre argument pour que les choses ne soient pas modifiées du...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles