Britney Spears : ces messages inquiétants envoyés lors de son séjour en hôpital psychiatrique

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
©Hahn Lionel/ABACA
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Durant sa tutelle, Britney Spears révèle avoir demandé de l’aide lors de son admission forcée en hôpital psychiatrique.

Placée sous tutelle administrative pendant des années, Britney Spears a été libérée le 29 septembre 2021, après des années de lutte acharnée pour retrouver sa liberté. Son père et tuteur, Jamie Spears, était accusé d’avoir abusé de la chanteuse et de sa santé mentale pour avoir la main sur sa carrière, sa vie personnelle et son compte bancaire. Depuis sa liberté, Britney Spears est déterminée à dénoncer celles et ceux qui ont abusé d’elle pendant des années.

En avril 2019, un ancien membre de l’équipe judiciaire de la chanteuse révélait que Britney Spears était enfermée au sein d’un établissement psychiatrique depuis quatre mois, à la demande de son père et contre sa volonté. La raison ? Elle refusait de prendre son traitement contre ses troubles bipolaires. Ce 24 juillet 2022, Britney Spears a partagé des captures d’écran d’anciens messages datant de cette période. L’artiste souhaite prouver qu’elle avait bel et bien demandé de l’aide face aux abus qu’elle subissait sous tutelle, sans réponse : « C’est un peu différent lorsqu’on a des preuves », écrit-elle. Les conversations révélées par la chanteuse témoignent de sa solitude dans cette affaire. Britney Spears les supprime moins d’une heure après leur publication.

« Je sens qu’il essaye de me tuer »

« Il [le médecin] veut augmenter la dose de Seraquil. Je pensais que c’était pour m’aider à dormir, mais c’est pour les troubles...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles