Britney Spears : ce qu’elle a choisi de faire pour célébrer sa liberté

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Enfin libérée de sa tutelle, Britney Spears savoure chaque instant de sa nouvelle liberté.

Britney Spears est libre. Après treize années passées sous la tutelle de son père, Jamie Spears, la star a été libérée, ce 12 novembre 2021, de cette lourde contrainte qui entravait chacune de ses actions. Une heureuse nouvelle que la chanteuse a choisi de célébrer à sa manière, par un petit geste qu’elle n’avait plus le droit de faire depuis 2007.  

Lire aussi >> Affaire Britney Spears : longtemps moqués, ses fans sont enfin écoutés

Sur son compte Instagram, la chanteuse de « Crazy » a tenu à remercier ses fans une nouvelle fois : « Quel week-end incroyable ! Je suis sur un nuage. La nuit dernière, j’ai bu mon premier verre de champagne dans le plus beau restaurant que je n’ai jamais vu. Je célèbre ma liberté et mon anniversaire durant les deux prochains mois. Je veux dire, après 13 ans… Je pense que j’ai attendu assez longtemps. » Britney Spears avait, en effet, été sommée par le tribunal d’arrêter de boire de l’alcool en 2007, lors de la mise en place de sa tutelle. Ce verre de champagne a donc un véritable goût de liberté pour la chanteuse.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Britney Spears (@britneyspears)

Une éternelle reconnaissance 

Cette victoire devant la justice, Britney Spears la doit, en partie, à son avocat : « Je suis tellement heureuse que mon avocat, Mathew Rosengart, soit entré dans ma vie. Il l’a vraiment changée. Je lui serais éternellement...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles