Bronchiolite : un plan d'urgence pour lutter contre l'épidémie

© Getty Images

À l’origine d’un record d’hospitalisations qui alimente la crise en pédiatrie, l’épidémie de bronchiolite frappe tôt et fort cette année en France, poussant le gouvernement à déclencher un plan d’urgence national prévu pour les situations sanitaires exceptionnelles.

Constatant une « poursuite de l’augmentation » des indicateurs épidémiques « malgré un infléchissement » lié aux vacances de la Toussaint, Santé publique France a souligné mercredi des « nombres de passages aux urgences et d’hospitalisations pour bronchiolite très élevés et à des niveaux supérieurs à ceux observés aux pics épidémiques depuis plus de 10 ans ».

Toute la métropole est touchée, la partie nord plus fortement. Face à ce scénario noir, le ministre de la Santé François Braun a annoncé au Sénat le déclenchement d’un « plan ORSAN (organisation de la réponse du système de santé en situations sanitaires exceptionnelles) spécifique à cette épidémie, pour renforcer encore les moyens des agences régionales de santé et permettre que l’ensemble de l’hôpital puisse se concentrer sur ce problème particulièrement aigu aujourd’hui ».

« Cela ne signifie pas que le plan blanc est déclenché dans l’ensemble des hôpitaux de France », mais seulement dans un « nombre limité » à ce stade, a précisé l’entourage du ministre. Le « plan blanc » contient des mesures d’organisation destinées à faire face à une situation sanitaire exceptionnelle ou une activité accrue d’un hôpital.

LIRE AUSSI >> Covid-19 : pourquoi les maladies saisonnières ont-elles disparu cet hiver ?

Courante et très contagieuse, la bronchiolite, causée le plus souvent par le virus respiratoire syncytial (VRS), provoque chez les bébés une...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi