Bruno Guillon : sa femme jalouse de sa "romance" avec une candidate de "Chacun son tour"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Exit Les Z’amours. Depuis le lundi 23 août 2021, en lieu et place du divertissement, Bruno Guillon est à la tête d’un nouveau jeu de culture générale baptisé Chacun son tour. Dans ce nouveau programme produit par Nagui, deux personnes sont tirées au sort parmi le public. Ces dernières s'affrontent ensuite autour de questions de culture générale afin de décrocher des cadeaux lors de l'épreuve du billard japonais. Diffusé du lundi au vendredi à 11h20, Chacun son tour a convaincu 960.000 Français pour sa première. Un véritable succès d’audience qui fait de France 2 le leader toutes chaînes confondues. Le secret de la réussite ? Ici, les perdants ne sont pas définitivement éliminés : ils restent dans le public et peuvent même être à nouveau tirés au sort pour rejouer plus tard. C’est le cas de Mathilde, revenue sur le plateau le lundi 27 septembre 2021 pour tenter sa chance. Et pour l’occasion, la candidate n’a pas manqué de dévoiler à Bruno Guillon son attirance.

A l’occasion d’une séquence pleine d’humour, Mathilde en a profité pour faire sa déclaration à Bruno Guillon. "Notre histoire m’a prise par surprise, et je me suis tout de suite dit : ‘Oh la belle prise !’… Non je ne me suis pas vraiment dit ça… J’ai plus de classe que ça, c’était juste pour la rime en ‘ise’. Si j’avais vraiment écrit ce que j’ai là en dedans, j’aurais écrit que je n’avais pas les mots Bruno. Mais je dois vous dire, il faut que nous arrêtions notre romance…", a ainsi déclaré la candidate face aux caméras. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles