• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Bruno Guillon rancunier ? Cette pique bien sentie sur l’arrêt des “Z’amours”

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Samedi 21 août 2021 était une journée riche en émotions pour Bruno Guillon et ses fidèles téléspectateurs. Car après 26 ans de diffusion et plus de 7.500 émissions, Les Z’amours ont fait leurs adieux au public de France 2. Au moment de rendre l’antenne, et sans grande surprise, l’animateur s’est montré particulièrement ému. Il faut dire que le successeur de Tex – arrivé en 2018, après la “blague” sur les violences conjugales qui a valu un licenciement pour faute grave à ce dernier – n’a pas vraiment compris la décision de la chaîne de mettre fin au jeu télévisé spécial couple, dont les audiences n’avaient jamais été aussi bonnes depuis 2014. C’est pourquoi il se permet de lancer quelques petites piques (pas si discrètes que ça) à la moindre occasion. C’est ce qu’il a fait dans Chacun son tour, lundi 23 août 2021. Alors qu’il présentait le premier numéro de sa nouvelle émission – qui a d’ailleurs récupéré la tranche horaire des Z’amours sur la Deux – Bruno Guillon s’est montré très surpris en découvrant que deux de ses candidats étaient venus en couple !

Au cours de la troisième manche du jeu, Olivier et Catherine se sont affrontés pour tenter de remporter de l’argent et des cadeaux. Mais un détail a intrigué Bruno Guillon : “Dites moi, comme vous étiez à côté d’Olivier, est-ce que vous vous connaissez ?”, a-t-il demandé à sa candidate. “Si peu…”, a répondu Catherine, avant de dévoiler que son adversaire était en réalité son compagnon depuis 15 ans, et le père de ses quatre enfants. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles