Bruno Le Maire appelle les entreprises à augmenter les salaires

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire.
Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire.

Face à une inflation de plus en plus importante, Bruno Le Maire a appelé lundi les entreprises, lors d'une réunion à Bercy, à augmenter les salaires. « Les entreprises qui peuvent augmenter les salaires doivent augmenter les salaires », a déclaré le ministre au terme de cette rencontre. « Il faut que nos compatriotes se disent : ça me rapporte de travailler, et pas ça me coûte cher », à cause du prix de l'essence, a-t-il ajouté.

« Le retour de l'inflation est une source de préoccupation et d'inquiétude, d'angoisse pour des millions de compatriotes », a souligné Bruno Le Maire, alors que la hausse des prix à la consommation a atteint 4,8 % sur un an en avril. S'adressant aux patrons, il a souhaité « que, tous ensemble, nous puissions apporter des réponses à cela », tout en rejetant « des augmentations générales, partout, décidées par l'administration », car « ce n'est pas comme ça que ça marche ».

« La réponse à l'inflation doit être équitablement partagée […] Cela ne peut reposer uniquement sur l'État », a encore plaidé le ministre, renouvelé vendredi dans ses fonctions au sein du gouvernement d'Élisabeth Borne. Il a rappelé les mesures déjà prises lors du précédent quinquennat pour protéger le pouvoir d'achat des ménages, comme le bouclier énergétique, ainsi que les engagements du président Emmanuel Macron qui feront l'objet d'un projet de loi présenté en conseil des ministres avant les législatives des 12 et 19 juin.

Méfiance des entreprises

Faisant écho, le [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles