Bruxisme : quelles sont les solutions contre les dents qui grincent la nuit ?

Le bruxisme consiste à grincer des dents pendant son sommeil en émettant un bruit strident ou à contracter les muscles de la mâchoire en permanence. "Le fait de "bruxer" concernerait jusqu’à 15 % des Français", indique le Dr Christophe Lequart, chirurgien-dentiste et porte-parole national de l’Union française pour la santé bucco-dentaire (UFSBD). On peut être sujet au bruxisme de façon épisodique et temporaire. Mais s’il n’y a pas vraiment de profil type, cela survient souvent après la quarantaine. Le stress, l’activité intellectuelle intense sont en cause, mais aussi l’altération de l’occlusion dentaire. Autrement dit, les mâchoires du haut et du bas ne s’emboîtent pas bien, ce qui conduit l’individu, de manière inconsciente, à les user pour qu’elles s’ajustent mieux. La consommation d’alcool, le tabagisme, des désordres endocriniens ou des troubles neurologiques sont aussi des facteurs favorisant le bruxisme.

Les conséquences du bruxisme sont une usure accélérée de la surface dentaire, notamment des pointes (cuspides). La personne souffre de douleurs dans les joues, les mâchoires, les tempes et en avant de l’oreille, surtout au réveil. Les dents peuvent bouger et se déchausser. "Les dents raccourcies provoquent un effondrement de la distance entre la pointe du nez et celle du menton, comme chez les personnes édentées", explique Christophe Lequart. "Un pli se forme au niveau des commissures des lèvres, et la stagnation de salive provoque des perlèches, sortes de petites mycoses." (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite