Bumble, l’application qui donne le pouvoir aux femmes, fait une entrée en bourse remarquée

ELLE avec AFP
·1 min de lecture

L'application de rencontres américaine, où les femmes font le premier pas, a fait chavirer Wall Street jeudi, l'entrée en bourse valorisant la plateforme de dating en ligne à environ 13 milliards de dollars. 

C’est un pari gagnant. Bumble, l’application de rencontres au positionnement féministe, vient de faire une introduction en bourse remarquée, a indiqué l’AFP vendredi. Juste à temps pour la Saint-Valentin. Cet évènement a ainsi apporté à la plateforme une capitalisation de 13 milliards de dollars.  

Importante dans l’histoire de la marque, son entrée en bourse vient légitimer encore davantage une sucess story démarrée en 2014. En juin de la même année, Whitney Wolfe Herd, alors présidente du marketing de Tinder, accuse un des fondateurs, Justin Mateen – son ancien petit ami – de harcèlement. Après un dépôt de plainte, il est suspendu, puis écarté de la compagnie. De son côté, Whitney Wolfe Herd décide de lancer en décembre une application qui donne plus de pouvoir aux femmes. Bumble est née.  

Un an d’existence, 80 millions de rencontres 

L’application se définit comme une plateforme sociale mondiale, au service des problématiques amoureuses, professionnelles (via Bumble Bizz) et amicales (grâce à Bumble BFF), en donnant, clame-t-elle, le pouvoir aux femmes de créer les relations qu'elles souhaitent. Ainsi, elles sont les seules à pouvoir engager la conversation. « Bumble est plus qu’une application, c’est un mouvement »  affirme la plateforme. « C'est l'endroit où les gens vont pour apprendre à établir et maintenir des liens plus sains » , dit encore le site, qui espère pouvoir lutter ainsi contre la misogynie....

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi