Bundesliga: avant de défier le PSG, Dortmund s'impose en souffrant face à Fribourg

Bundesliga: avant de défier le PSG, Dortmund s'impose en souffrant face à Fribourg

À quatre jours de retrouver le PSG au Parc des Princes pour la première journée de la phase de groupes de la Ligue des champions (mardi à 21 heures sur RMC Sport 1), le Borussia Dortmund est loin d'afficher une grande sérénité. Les joueurs d’Edin Terzic se sont certes imposés ce samedi, mais ils ont montré de nombreuses carences sur la pelouse de Fribourg à l’occasion de la 4e journée de Bundesliga (4-2).

>> Abonnez-vous à RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

Pour le meilleur et pour le pire

Organisé en 4-3-3, avec Sébastien Haller en pointe aux côtés de Karim Adeyemi et Donyell Malen, Dortmund a montré deux visages à l’Europa-Park. D’abord séduisants, les coéquipiers d’Emre Can ont logiquement ouvert le score sur un coup de casque de Mats Hummels, étrangement seul au cœur de la défense (1-0, 11e). Si le Borussia a pu dans un premier temps profiter des espaces laissés par le 3-4-3 de Fribourg, les Jaune et Noir ont complètement perdu le fil avant la pause.

Déjà en danger sur une frappe sur le poteau de Lienhart, l’arrière-garde du BvB a craqué deux fois en quatre minutes dans le temps additionnel de la première période: deux buts de la tête de Lukas Höler (45e+2) et Nicolas Höfler (45e+6).

Pas dans leur assiette, les joueurs de Dortmund ont affiché un visage pâle et ont manqué de rythme. Équipe qui court le moins sur le terrain malgré une possession équilibrée, les vice-champions d’Allemagne ont pu remercier la vista de Niklas Füllkrug, passeur décisif sur l’égalisation de Donyell Malen (60e). Les hommes d'Edin Terzic ont attendu d'être en supériorité numérique pour enfoncer le clou et arracher une deuxième victoire cette saison grâce à Hummels (88e) et Marco Reus (90e+3).

Un début de saison poussif

Dans la lignée d’une fin d’exercice 2022-2023 douloureuse et la perte du titre de champion dans les dernières minutes de la dernière journée, Dortmund réalise un début de saison loin d’être idyllique. La courte victoire face à Cologne en ouverture (1-0) est l’arbre qui cache la forêt puisque le Borussia reste sur deux nuls consécutifs (1-1 contre Bochum et 2-2 face à Heidenheim).

La prestation face à Fribourg donne des motifs d’espoirs au PSG, qui affronte une équipe en quête de repères et de certitudes. Des automatismes qu’il va falloir retrouver alors que le calendrier va se densifier dans les prochaines semaines, entre Ligue des champions (PSG, Milan AC, Newcastle) et Bundesliga (Wolfsbourg, Union Berlin).

Article original publié sur RMC Sport