Mon bureau de vote est-il accessible aux personnes en situation de handicap ?

Mon bureau de vote est-il accessible aux personnes en situation de handicap ?

Transports en commun, services publics, immeubles… Les infrastructures en France ne sont pas toutes accessibles aux personnes en situation de handicap. Cela concerne les personnes à mobilité réduite, mais aussi les personnes déficientes visuelles et les personnes sourdes. Il manque souvent des ascenseurs, des rampes d'accessibilité, des informations orales ou écrites en braille… Les bureaux de vote, qui sont généralement dans des écoles ou des salles des fêtes, n'échappent pas toujours à ce manque d'accessibilité. Pourtant, il existe une loi.

L'article L.62-2 du Code électoral est clair : "les bureaux et les techniques de vote doivent être accessibles aux personnes handicapées, quel que soit le type de ce handicap, notamment physique, sensoriel, mental ou psychique". C'est-à-dire que "les personnes en situation de handicap qui ont la possibilité de se rendre au bureau de vote peuvent voter à l'urne comme tous les autres citoyens", indique le site gouvernemental info.gouv.fr.

Pour cela, tout doit être mis en œuvre pour que les personnes en situation de handicap puissent accéder sans problème au bureau de vote, mais aussi à l'isoloir. Il doit d'ailleurs y avoir au moins un isoloir par bureau de vote qui puisse accueillir une personne à mobilité réduite, qui se déplace en fauteuil roulant. De plus, il faut que l'urne soit aussi accessible à tout le monde.

En France, on considère qu'un vote est personnel et secret. Ainsi, chaque personne qui vote doit être seule dans l'isoloir et (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite