Burning Man : la mort d’un participant serait liée à une overdose de drogue et non à la météo

Lorsque la mort de cet homme a été annoncée, les premiers éléments laissaient penser qu’il pouvait avoir succombé dans les violentes intempéries qui ont touché le désert du Nevada. Avec plus de 70 000 autres participants, il était venu assister au Burning Man, ce rassemblement festif et spirituel qui se termine par un immense feu de joie. Mais l’évènement a viré au drame lorsque la pluie s’est abattue sur la région, transformant le sol sec de Black Rock Desert en une plaine boueuse et impraticable.

Leon Reece, âgé de 32 ans, venu de Californie, est mort vendredi, rappelle NBC News. Il a été retrouvé sans vie sur le sol. Si les causes exactes de son décès restent à confirmer, les autorités ont fait savoir mardi qu’il était plus que probable que le trentenaire ait été victime d’une overdose de drogue.

Déclaré mort sur place

Les policiers avaient été appelés sur place vendredi à 18 h 24 mais « en raison de la pluie inhabituelle qui est tombée, l’accès à la zone et les efforts d’enquête ont été retardés », a déclaré le bureau du shérif du comté de Pershing. Leon Reece a été déclaré mort sur place par une équipe de premiers secours.

Dimanche déjà, les organisateurs du Burning Man avaient révélé que le décès du jeune homme « n’était pas lié à la météo ». Ce n’est pas la première fois qu’une personne perd la vie durant le Burning Man. Ce festival, vécu comme une expérience communautaire d’expression libre, avait déjà été touché par la tragédie en 2017 lorsqu’un homme de 41 an...


Lire la suite sur ParisMatch