Burnout relationnel : les relations amoureuses peuvent aussi mener à l’épuisement !

© milanvirijevic / iStock

Vous êtes en couple depuis un certain temps et ressentez un certain épuisement, de l’anxiété ou bien de l’irritabilité vis-à-vis de votre partenaire ? Vous souffrez peut-être de burnout relationnel !

Télétravail et stress de la pandémie obligent, ces dernières années, les cas de burnouts se sont multipliés. En France, selon l’Institut de veille sanitaire, 480 000 personnes seraient en détresse psychologique au travail et 7 % seraient en burn-out. L’augmentation des personnes touchées par le syndrome de l’épuisement professionnel est tel qu’il est devenu une des préoccupations principales des psychologues comme des entreprises.

Lire aussi >> Qu’est-ce que le Kondo-ing, la nouvelle méthode pour faire le tri dans ses relations amoureuses ?

Mais l’anxiété, l’irritabilité, le repli sur soi et le ressentiment propres au burnout classique surviennent également dans le cadre des relations amoureuses. C’est ce qu’on appelle le burnout relationnel et concerne plus de couples qu’on pourrait le croire !

Des symptômes similaires au burnout lié au travail, mais dans le couple

Si les relations amoureuses ne sont jamais un long fleuve tranquille, surtout après plusieurs années de vie commune, ressentir une fatigue profonde et prolongée vis-à-vis de son couple peut être le signe de quelque chose d’un poil plus grave. Ça commence par des petites disputes quotidiennes sur le choix du dîner, puis ça dérape sur le fait de ne plus pouvoir voir son ou sa partenaire en peinture : il s’agit du burnout relationnel, un état d’épuisement mental et psychique lié à la relation amoureuse.

Pour la psychologue Marina Harris qui s’est confiée à...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles