Buzz l'Éclair : les Émirats arabes unis censurent le film en raison d’un baiser lesbien

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© Disney/Pixar
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La sortie au cinéma du nouveau film d’animation des studios Pixar, réalisé par Angus MacLane, n’aura pas lieu dans ce pays du Golfe.

Les Émirats arabes unis l’ont annoncé le 13 juin : « Buzz l’Éclair » ne sortira pas chez eux. La raison ? Le film présente une relation lesbienne entre deux femmes, ce qui a été jugé intolérable dans ce pays où l’homosexualité est interdite. Les deux personnages concernés sont Alisha Hawthorne, Ranger de l’espace et fidèle amie de Buzz l’Éclair, et sa compagne.

Dans le film d’animation, elles forment un couple, et sont les mères d’un enfant. Une scène, en particulier, a posé problème. Il s’agit d’un extrait montrant les deux femmes en train d’échanger court baiser. Précisons que même si le moment est important (il s’agit de la première avancée de Disney en la matière), celui-ci n’est pas mis en scène de manière outrancière et ne dure que quelques secondes.

L’annonce de cette censure vient des réseaux sociaux du Bureau de régulation des médias des Émirats Arabes Unis. Il est ainsi précisé : « Le film d’animation, dont la sortie est prévue le 16 juin prochain, n’est pas autorisé à être projeté dans aucun cinéma des Émirats arabes unis, en raison d’une violation des normes liées au contenu médiatique en vigueur dans le pays ».

Une polémique depuis plusieurs mois

Début mars, les studios Pixar avaient reproché à Disney d’avoir censuré cette fameuse scène de baiser lesbien. Après plusieurs jours de polémique, et une lettre ouverte du personnel de Pixar, l’extrait avait finalement été...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles