Cécile de Ménibus s’exprime au sujet du suicide de sa sœur victime d’inceste

Jade Vigreux
·1 min de lecture

Après le déferlement de la vague #MeetooInceste, la journaliste Cécile de Ménibus, prise à partie par une internaute sur Twitter, éclaire une zone sombre de sa vie : le suicide de sa sœur abusée enfant par son oncle.

« On attend Cécile de Ménibus, si prompt à s’en prendre à Camélia Jordana. » L’internaute à l’origine de ce tweet a appris à ces dépens qu’il vaut mieux faire trois fois le tour de son clavier avant de tweeter. En pleine vague #MetooInceste, elle reprochait à l’ex-chroniqueuse de « La Méthode Cauet » son indifférence au débat autour de l’inceste.

Cécile de Ménibus venait d’interpeller Camélia Jordana dont elle n’apprécie pas les sorties sur les violences policières et le patriarcat. « Vous n’aimez pas notre Police, vous n’aimez pas nos pères, frères et maris, vous n’aimez pas nos actrices. Et pourtant la plupart d’entre eux ont exaucé votre rêve de vivre de votre passion. Alors cessez de nous diviser et de nous condamner. »

« Ma sœur s’est suicidée il y a 5 ans après avoir été abusée sexuellement par un membre de ma famille »

Mais parler du silence de Cécile de Ménibus sur la question de l’inceste est une méconnaissance profonde de l’histoire de la journaliste. À l’automne, l’animatrice – de son vrai nom Cécile Moharic – publiait « Je voudrais tout prendre d’elle ». Ce livre évoquait la descente aux enfers de sa sœur victime d’inceste, entre prises excessives de Xanax et séjours en clinique. Et, plus encore, Cécile de Ménibus parlait du silence. Celui dans lequel les victimes d’inceste se trouvent immergées, soumises tant par le secret familial qu’affaiblies par une société...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi