Cédric Jubillar "effondré" en prison : son avocat se livre sur son état psychologique

·1 min de lecture

Une détention qui pèse sur le moral du suspect. Depuis le 18 juin 2021, soit six mois après la disparition de Delphine Jubillar à Cagnac-les-Mines, son mari Cédric est incarcéré à l'isolement de la prison de Seysses pour "homicide volontaire sur conjoint". Pourtant, depuis sa première audition le 16 décembre 2020, le père de famille, qui a perdu la garde de ses deux enfants, affirme qu'il est innocent. Mercredi 25 août 2021, dans les colonnes de Femme Actuelle, Me Emmanuelle Franck a accepté d'en dire un peu plus sur les conditions d'incarcération de son client.

Depuis maintenant deux mois, Cédric Jubillar est au quartier d'isolement à la maison d'arrêt de Seysses, "où les conditions d'incarcération sont extrêmement difficiles", a confié Me Emmanuelle Franck à Femme Actuelle. De plus, le suspect numéro un dans l'affaire Jubillar n'a pas le droit au parloir ni aux appels téléphoniques. "Cédric Jubillar vit évidemment très mal son incarcération. Je vous laisse imaginer comment on peut vivre une incarcération lorsque l’on est innocent, et lorsque l’on voit que rien n’a bougé en deux mois", a déclaré l'avocate. Et de conclure au sujet de l'un des éléments à charge qui pèse sur son client : "Il a été particulièrement effondré, dépité, de constater que cette couette n’avait pas encore été analysée. Il est assez serein sur les résultats".

Tout comme sa consœur Me Emmanuelle Franck, Me Alexandre Martin, autre avocat de Cédric Jubillar, est scandalisé de voir son client dormir en prison (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles